La chronique voyage

La chronique voyage

Canoë

Californie: au soleil à Santa Barbara

Californie: au soleil à Santa Barbara

Vue sur Santa Monica, sa plage principale et ses montagnes depuis sa grande jetée.

Ces jours-ci, on se promène en Californie et on vous propose de nous suivre le long de la fameuse Highway 1, entre Los Angeles et San Francisco. Notre objectif? Ne pas (trop) quitter l'océan des yeux.  Notre deuxième arrêt: Santa Barbara.

***

Santa Barbara aime se présenter comme la Riviera américaine. Nos objectifs en s’arrêtant dans cette chic ville de la côte centrale?

Apercevoir les montagnes Santa Ynez, qui ne sont, ici, jamais très loin de l'océan.

Goûter un syrah, un pinot noir ou un chardonnay, puisque le comté produit mille et un vins et que la ville compte une trentaine de salles de dégustations.

Boire aussi une ou deux bières locales, car les microbrasseries se multiplient ici aussi depuis quelques années.

Essayer d’attraper quelques vagues, quesiton d'appliquer les trucs appris lors de notre cours de surf à Santa Monica.

Et - dernier objectif mais non le moindre - apercevoir Oprah, qui habite dans un secteur nommé Montecito, où les jardins verdoyants semblent «miraculeusement» épargnés par la sécheresse qui frappe la Californie depuis sept ans...

Après deux jours d’exploration, on peut dire mission accomplie... sauf pour Oprah, qui n’a pas cru bon se montrer pendant nos balades. (Désolé pour les fans.) En contrepartie, puisqu’on a continué à se lever avec le soleil pour faire comme les Californiens, on a découvert plus de choses que prévu. Par exemple:

La mission de Santa Barbara, fondée en 1786 par les Franciscains espagnols, et le joli jardin de roses qui se trouve juste en face.

Les tacos à 2 $ du minuscule Mony’s et la pizza au four à bois du Lucky Penny, un petit resto aux murs extérieurs entièrement recouverts de pièces de 1 cent où l’on se régale en plein air.

Le centre-ville, avec son architecture d’inspiration espagnole, ses toits de tuiles orangées et ses vieux cinémas rappelant l’époque où Santa Barbara était un peu le Hollywood de la région.

L’iconique jetée de bois, Stearns Wharf, que l’on apercevait de la chambre de notre auberge-motel aux murs blancs (le West Beach Inn).

Sans oublier les plages sublimes, tant en ville (Arroyo Grande ou Butterfly Beach) que dans le comté de Santa Barbara (El Capitan State Beach ou El Refugio State Beach). Les couchers de soleil y sont mémorables.

***

Notre prochain arrêt: Pismo Beach et le comté de San Luis Obispo.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos