André Boily
Agence QMI

Microsoft : ce petit planeur reste en vol grâce à l'intelligence artificielle

Microsoft

Planeur de Microsoft (NYT)

André Boily

Les chercheurs de Microsoft font appel à l'intelligence artificielle pour maintenir en altitude ce petit planeur sans l'aide d'un moteur en utilisant les vents ascendants comme le font les oiseaux.

Les oiseaux le font depuis des millions d'années, plusieurs parachutistes d'expérience et vélivoles sur planeur depuis quelques décennies, mais pour un engin sans pilote de planer comme un oiseau sans perdre d'altitude, nous n'en sommes qu'aux balbutiements.

Microsoft veut construire un planeur autonome qui n'exige aucune puissance pour voler. Alors pour se maintenir en vol, ses ingénieurs ont équipé l'engin d'un système d'intelligence artificielle qui recherche et tente de prédire les vents chauds ascendants pour reprendre de la hauteur. Bien qu'il soit pourvu d'un moteur électrique, ce dernier ne sert qu'à décoller et à prendre son altitude initiale.

Des planeurs pour transmettre Internet en région

C'est le journal New York Times qui rapporte aujourd'hui la découverte des travaux de Microsoft.

Après deux jours de tests, les ingénieurs de Microsoft sont presque parvenus à battre le record de cinq heures, rapporte le journal.

Équipée d'un pilotage autonome capable de passer d'un courant ascendant à l'autre, la technologie pourrait servir à plusieurs applications comme celle de desservir Internet dans les nombreuses régions reculées du globe.

Les géants Facebook et Google effectuent des recherches dans le même sens. Le premier à l'aide de grands planeurs à propulsion électrique alimentés à l'énergie solaire et le second par des satellites en basse altitude.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos