André Boily
Agence QMI

Contraception, cette application est approuvée en Europe pour la régulation des naissances

Contraception,

L'application de Natural Cycles

André Boily

Bien qu'elle n'ait pas été encore approuvée en Amérique du Nord, l'application de santé Natural Cycles est la première du genre à être conforme aux normes européennes comme moyen de contraception.

Selon le site The Verge, les applications de santé sur appareils mobiles représentent un gigantesque marché, pas moins de 165 k applications étaient dénombrées en 2015 d'après un rapport publié par iMedicalApps se basant sur les données de l'institut IMS for Healthcare Informatics cette année-là.

Appelée Natural Cycles, l'application a été en février dernier certifiée par la société européenne d'inspection et de certification Tüv Süd, ce qui signifie qu'elle est considérée comme un appareil médical pour contraception en Europe.

Les algorithmes

Après un long et lourd processus de certification, la société à l'origine de l'application Natural Cycles a pu démontrer que son produit fonctionne comme moyen de contraception. Loin de se limiter au marché européen, les fondateurs de la société suédoise entendent certifier leur produit dans tous les pays du globe.

L'application fait appel à des algorithmes et d'autres facteurs comme la température corporelle pour déterminer les journées où son utilisatrice est fertile ou non.

Chaque matin, elle mesure sa température à l'aide du thermomètre qui se connecte et transmet l'information à l'application. Si la mesure à l'écran tourne au vert, elle n'est pas fertile, au rouge le niveau de fertilité est élevé et une protection est recommandée pour éviter toute grossesse non désirée.

L'obtention de sa conformité aux États-Unis sera une étape déterminante. Les auteurs, un couple, de cette application sont bien connus : Elina Berglund, physicienne en technologie des particules, a participé à l'équipe qui a découvert les bosons de Higgs, et son mari, Raoul Scherwitzl est chercheur en nanotechnologies et en physique au centre de recherches du CERN.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos