André Boily
Agence QMI

HPE envoie ses ordinateurs dans l'espace pour les tester

HPE

Une fusée Falcon 9 de SpaceX

André Boily

Aujourd'hui, à bord d'une fusée Falcon 9 de SpaceX, le fabricant HPE veut tester ses ordinateurs commerciaux dans l'environnement spatial pour vérifier leur résistance en vue des longs voyages spatiaux.

Dans un projet commun, le fabricant américain d'équipements informatiques HPE et la NASA veulent tester la capacité des ordinateurs commerciaux à évoluer et à résister dans l'environnement spatial soumis aux fortes radiations solaires et au rayonnement cosmique.

De tels rayonnements affectent et dégradent avec le temps le matériel informatique, de sorte que les appareils qu'on envoie dans les fusées et la station spatiale doivent être blindés dans cet environnement inhospitalier.

Appelé Spaceborne Computer, le projet vise à tester l'endurance de matériels informatiques comme ceux que l'on utilise chaque jour. Exploités sous un système Linux, ces ordinateurs devront se protéger par des mises à jour logicielles plutôt que par des mises à niveau matérielles et étant programmés pour reconnaître les conditions de haute radiation. En pareil cas, il peut réduire la vitesse de son processeur et le nombre d'opérations.

Vers Mars

Une fois arrivé à la station spatiale internationale, l'ordinateur de HPE qui a subi plus d'une centaine de tests devra résister à une année complète en orbite.

Le but ultime sera d'équiper la prochaine mission vers Mars avec de l'équipement informatique qui sera indépendant de tout lien avec la Terre; les communications mettant près de 40 minutes pour faire l'aller et retour à une vitesse proche de celle de la lumière.

Si du traitement informatique doit être exécuté sur-le-champ, les astronautes devront utiliser leur propre équipement.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos