Gentside Découverte

Ce tissu est capable de s'auto-nettoyer grâce à la lumière

Ce

Le tissu avec les nanoparticules augmenté 2000 fois. Capture d'écran Gentside

Depuis quelques années, de nombreux scientifiques s’attèlent à développer de nouveaux textiles susceptibles d’être utilisés pour nos vêtements du futur. Parmi les dernières innovations présentées, celle de l’Institut royal de technologie de Melbourne (RMIT), en Australie, a de quoi laisser bouche-bée.

Les chercheurs ont en effet inventé un ensemble de tissus semblant sorti tout droit d’un film de science-fiction. Avec ce genre de matériau, plus besoin de machine à laver. Les vêtements peuvent s’auto-nettoyer facilement et rapidement à l’aide d’un élément durable, disponible partout: la lumière.

Un revêtement de nanoparticules de métal

Pour parvenir à un tel résultat, les inventeurs ont eu idée de déposer des nanoparticules de métal, et plus précisément d’argent ou de cuivre, directement sur les fibres de tissus en coton. Le résultat, a fait l’objet d’une publication dans la revue Advanced Materials Interfaces.

Selon les auteurs, les matériaux, baptisés Ag@cotton et Cu@cotton suivant la nature des nanoparticules, nécessiteraient peu pour déclencher leur pouvoir auto-nettoyant. Il suffit seulement d’un peu de lumière visible provenant du Soleil, d’une ampoule ou d’une autre source pour enclencher une réaction chimique conduisant à la dégradation de la matière organique.

Le réseau de fibres de coton représente en ce sens une base tridimensionnelle idéale pour maximiser l’exposition des nanoparticules à la lumière. Il requiert toutefois un traitement préalable pour accueillir les nanostructures de métal.

Un procédé de fabrication relativement simple

Le processus de fabrication de l’Ag@cotton et du Cu@cotton est relativement simple. Le tissu en coton est plongé dans une succession de bains, d’abord de chlorure d’étain, puis de sels de palladium et enfin de sels de cuivre ou d’argent aminique, selon les résultats exigés.

Seulement 30 minutes sont nécessaires pour obtenir un de ces matériaux aux incroyables propriétés. Chacun d’entre présente des avantages spécifiques. Si le Cu@cotton s’avère le plus efficace des deux, avec un temps d’auto-nettoyage contenu (6 à 10 minutes), l’Ag@cotton se distingue par sa résistance accrue sur le long terme.

Les deux tissus sont actuellement en phase d’essais. Les chercheurs comptent tester leur efficacité avec différents types de taches de nourriture ou de vin par exemple. À terme, la facilité de production et les coûts réduits de la matière pourraient en faire des matériaux privilégiés dans divers secteurs, aussi bien dans l’industrie textile que pharmaceutique ou agrochimique.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos