Gentside Découverte

Deux comètes rendront visite à la Terre de très près

Deux

Capture d'écran Gentside

La Terre va recevoir une nouvelle visite spatiale mais cette fois-ci, il ne s'agira pas d'un astéroïde. C'est ce que la NASA a révélé dans un communiqué annonçant le prochain passage de non pas une, mais deux comètes à proximité de notre planète. Les deux corps se nomment P/2016 BA14 et 252P/LINEAR et doivent passer respectivement les 21 et 22 mars. 

La comète P/2016 BA14 a été découverte le 22 janvier dernier par le télescope PanSTARRS installé sur l'île de Maui à Hawaï. Au départ, les spécialistes pensaient qu'il s'agissait d'un astéroïde mais de plus amples observations ont permis de rectifier les conclusions. Bien que faible, une queue a été détectée, révélant que l'astéroïde était plutôt une comète.

La comète 252P/LINEAR elle, est connue depuis plus longtemps. Les astronomes l'observent depuis 2000 et on sait aujourd'hui qu'elle mesure environ 230 mètres de diamètre. 

Un passage à une distance record

Selon les calculs des astronomes, les deux comètes rendront visite à la Terre cette semaine à seulement un jour d'intervalle. 252P/LINEAR passera le 21 mars à 08h14 à une distance de 5,2 millions de kilomètres. Le 22 mars, elle sera suivie par P/2016 BA14 qui passera elle, à 10h30 à une distance record.

En effet, les scientifiques ont déterminé que la comète s'approchera à 3,5 millions de kilomètres de la Terre. Une distance qui lui permet de devenir la troisième comète connue s'étant approchée d'aussi près de notre planète. En tête du classement figure la comète Lexell ou D/1770 L1 qui, en 1770, a croisé le chemin de la Terre à une distance inégalée d'environ 2,2 millions de kilomètres.

C'est d'ailleurs cette approche qui a permis sa découverte. La deuxième comète du classement se nomme C/1983 H1. Son passage remonte à 1983 et s'est fait à une distance d'environ 4,6 millions de kilomètres. Aujourd'hui, cela fait donc près de 250 ans qu'une comète n'est pas passée aussi près de notre planète.

Sans danger pour la Terre

Malgré cette distance d'approche record, aucune des deux comètes ne représentera un danger pour la Terre. «Le 22 mars sera la date à laquelle P/2016 BA14 se trouvera le plus proche de nous pour au moins les 150 prochaines années. Mais la comète P/2016 BA14 n'est pas une menace», souligne dans le communiqué de la NASA, Paul Chodas du Jet Propulsion Laboratory. 

Ce sera plutôt «une excellente opportunité pour l'avancement scientifique sur l'étude des comètes», ajoute-t-il. En effet, P/2016 BA14 et 252P/LINEAR pourraient offrir un cas historique aux astronomes. Les observations ont permis de constater que les deux présentaient des orbites inhabituellement similaires. Une similarité qui suggère qu'elles pourraient être liées.

«Cette coïncidence pourrait être une indication de la nature jumelle des comètes. P/2016 BA14 fait environ la moitié de la taille de la comète 252P/LINEAR et pourrait être un fragment qui s'est séparé à un moment dans le passé de la plus grosse comète», indique la NASA. Ce phénomène se produit assez fréquemment au niveau des comètes.

Une opportunité rare?

«Mais nous avons rarement une chance de les étudier peu après que ça se soit produit, et quand nous le faisons, habituellement seul le plus gros fragment survit... Dans ce cas, nous avons deux fragments», relève Matthew Knight de l'Université du Maryland repris par USA Today. P/2016 BA14 et 252P/LINEAR pourraient aussi s'être séparés d'une autre comète.

Selon les spécialistes, les deux comètes seront bien visibles à l'aide d'un télescope. Ils entendent donc multiplier les observations afin d'en savoir plus sur les deux corps spatiaux et peut-être confirmer leur lien de parenté. 

Pour les astronomes amateurs, il sera plus difficile d'observer l'évènement mais il sera possible de le suivre en direct sur internet, notamment via le site Virtual Telescope.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos