Kirill Kudryavtsev
AFP

Trois astronautes arrivent à la SSI

Trois

Le vaisseau Soyuz TMA-20M lors du décollage.Photo Shamil Zhumatov / Reuters

Kirill Kudryavtsev

BAÏKONOUR, Kazakhstan - Deux cosmonautes russes accompagnés du vétéran de l'espace Jeff Williams, prêt à battre le record de temps cumulé dans l'espace pour un Américain, sont arrivés samedi à bord de la Station spatiale internationale (SSI).

Le vaisseau Soyouz transportant Jeff Williams, 58 ans, grand-père de trois petits-enfants, et les cosmonautes russes Oleg Skripotchka et Alexeï Ovtchinine, s'est arrimé samedi à la SSI à 3 h 09 GMT, a annoncé l'agence spatiale américaine Nasa.

Il avait décollé du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à 21 h 26 GMT vendredi.

Le vaisseau a ensuite fait quatre fois le tour de la Terre en orbite en six heures, selon la Nasa.

Le Soyouz, dont le lancement vers la SSI était menacé jusqu'au dernier moment par des vents forts, est décoré d'un portrait du premier homme dans l'espace, Iouri Gagarine, dont la Russie va célébrer le 12 avril les 55 ans du vol légendaire de 1961.

«Nous allons absolument fêter le 12 avril. Le jour où Iouri Gagarine est parti conquérir l'espace, on va se réunir tous autour d'un repas festif», a déclaré aux journalistes Oleg Skripotchka, 46 ans, peu avant son départ pour Baïkonour début mars.

«Nous avons toujours beaucoup de travail, mais ce sera un jour de fête», a assuré également Jeff Williams. 

Après ce séjour qui doit durer environ six mois, son troisième dans la SSI, M. Williams aura passé au total 534 jours au-dessus de la Terre.

Il surpassera ainsi les 520 jours cumulés de son compatriote Scott Kelly, 52 ans, qui est revenu le 1er mars d'une mission de 340 jours à bord de la SSI, une durée record en continu dans la station, où il a fait quatre séjours au total.

Le record absolu reste cependant détenu par le cosmonaute russe Guennadi Padalka, rentré de sa dernière mission en septembre 2015 après 879 jours cumulés dans l'espace.

Pour Alexeï Ovtchinine, 44 ans, il s'agit de son premier vol dans l'espace, alors que Oleg Skripotchka va effectuer sa deuxième mission à bord de la SSI.

Ils rejoignent les trois autres membres de l'équipage de la station - le Russe Iouri Malentchenko, l'Américain Tim Kopra et le Britannique Timothy Peake - pour continuer les centaines d'expériences de biologie, de biotechnologie, de physique et de géophysique qui sont en cours.

Beaucoup d'enthousiasme

«Je me sens vraiment prêt à retourner dans l'ISS (...) c'est un grand privilège», avait déclaré Jeff Williams, natif du Wisconsin, à la télévision de la Nasa.

Cet ancien pilote, qui a fait partie de l'équipe de parachutisme de l'académie militaire de West Point, a notamment séjourné dans la SSI en 2006, lorsque la station ne comprenait que deux modules.

«J'ai fait le calcul récemment et je pense que j'ai été en orbite dans la SSI avec 45 personnes différentes au total», a détaillé M. Williams, promettant de partager son expérience sur les réseaux sociaux.

Depuis son arrivée à Baïkonour il y a environ deux semaines, il a partagé sur Twitter plusieurs photos et vidéos expliquant les préparatifs au lancement de la fusée Soyouz et faisant l'éloge des «paisibles» steppes kazakhes.

«Le jour du lancement! Il y a un peu de neige dans l'air et beaucoup d'enthousiasme», a-t-il écrit vendredi sur Twitter, quelques heures avant le décollage vers la SSI.

Pour sa part, Alexeï Ovtchinine a confié à la presse emporter avec lui dans l'espace un hibou rose en peluche, un jouet de sa fille.

«Ma fille adore les hiboux, et elle a eu la gentillesse de me donner ce jouet qui va me faire me souvenir de ma famille durant tout le vol», a-t-il raconté à l'agence de presse officielle TASS.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos