Gentside Découverte

Mauvaise nouvelle pour Superman, de la kryptonite a été créée

Mauvaise

Superman ne raffole pas de la kryptonite. Capture d'écran Gentside

Ces recherches auraient été financées par Lex Luthor que cela ne nous étonnerait pas. En effet, une équipe de chercheurs de l'Académie des Sciences Polonaise vient de découvrir comment synthétiser de la «kryptonite», le cristal capable de retirer à Superman tous ses pouvoirs.

Dans le comics original, cette roche viendrait de la défunte planète Krypton, où vivait le peuple de Kal-El. Si jusque-là  tout n'est que fiction, le nom de la roche s'inspire d'un véritable élément terrestre nommé krypton. Un gaz noble et rare, connu pour être incapable de se lier de manière stable à d'autres éléments. Enfin, dans des conditions normales...

«Nos simulations informatiques laissent à penser que des cristaux de monoxyde de krypton se formeraient sous une pression comprise entre 300 à 500 millions d'atmosphères», a expliqué le doctorant Pawel M. Lata dans un communiqué. Cela peut paraître énorme, mais ces conditions de pression sont tout à fait réalisables en laboratoire.

Qui a peur de la kryptoxide?

Heureusement, les scientifiques ont avoué que leur cristal ne serait pas vraiment de la kryptonite: «La substance que nous prévoyons est un composé de krypton et d'oxygène, pas d'azote. [...] Elle devrait donc être appelée 'kryptoxide', et non 'kryptonite'. Donc, si Superman lit ça, il peut rester calme. À l'heure actuelle, il n'y a aucune raison de paniquer».

Outre le monoxyde de krypton, un autre cristal moins stable a été théorisé: du tétroxyde de krypton, avec quatre atomes d'oxygène donc. Toutefois, aucun des deux ne peut exister dans la nature, confirme l'équipe. «Selon nos connaissance actuelles, le seul lieu où la pression est suffisante pour cette synthèse, c'est profondément à l'intérieur des planètes», explique-t-elle dans un communiqué. 

Or, à cet endroit «l'oxygène n'existe pas, et encore moins le krypton», poursuit-elle. Même si on parvenait à synthétiser cette «kryptonite» sur Terre, l'affaire ne serait pas réglée.

La pression normale de notre planète est en effet tellement faible, que les cristaux se dégraderaient presque instantanément. Metropolis peut donc dormir tranquille, son protecteur ne craint rien.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos