Jean-Louis Santini
AFP

Scott Kelly se réadapte après 340 jours dans l'espace

Des images grandioses de la Terre vue de l'espace

Voir en plein écran
Previous Next

Jean-Louis Santini

WASHINGTON - De retour sur Terre après 340 jours dans la Station Spatiale Internationale (ISS), l'astronaute américain Scott Kelly s'est plaint vendredi de douleurs dans tout le corps et d'une ultra-sensibilité de la peau, décrivant les désagréments de la réadaptation à la gravité.

Tout en disant se sentir plutôt en forme, il a expliqué lors d'une conférence de presse depuis le Centre spatial Johnson à Houston que «les douleurs musculaires et la fatigue étaient bien plus grandes» que lors de son précédent retour d'un voyage de seulement 159 jours dans l'ISS.

«J'ai essayé de dormir dans l'avion - qui le ramenait du Kazakhstan où a atterri le vaisseau Soyouz qui le transportait - mais c'était inconfortable car j'étais tellement courbaturé», a-t-il expliqué. Le Soyouz transportait également le russe Mikhaïl Kornienko qui a passé le même nombre de jours avec Scott Kelly dans l'espace.

«J'ai également un problème avec ma peau», a-t-il ajouté. Dans l'espace, quasiment rien n'effleure l'épiderme exposé qui devient de ce fait très sensible, a expliqué l'astronaute décrivant «une sensation de brûlure». 

Il a aussi évoqué un problème similaire avec les pieds qui ont perdu l'habitude d'être enfermés dans des chaussures.

Grandir dans l'espace

Phénomène également bien connu de longs séjours dans l'espace, Scott Kelly a expliqué avoir grandi de 3,8 cm pendant son séjour. En l'absence de gravité le corps s'allonge, mais retrouve rapidement sa taille initiale en revenant sur la Terre.

«Se réadapter à la gravité sur la Terre est beaucoup plus difficile que de s'adapter à la microgravité dans l'espace», a lancé l'astronaute de 52 ans, devenu l'Américain à effectuer le plus long vol orbital continu (340 jours) et en cumulé (540 jours).

Le séjour de Scott Kelly et de son collègue russe Mikhaïl Kornienko vise à étudier les effets physiologiques et psychologiques de longs séjours dans l'espace en vue d'une mission habitée vers Mars. Le frère jumeau de Scott Kelly, Mark, un ancien astronaute, participe à cette étude.

Interrogé sur le fait de savoir si les jumeaux avaient remarqué des différences entre eux quand ils se sont retrouvés, Scott a lancé: «Il est plus bronzé que moi».

Respirer l'air pur

Comme il en rêvait avant de quitter l'avant-poste orbital, la première chose qu'il a faite en rentrant chez lui jeudi, à quatre heures du matin, a été de sauter dans sa piscine. 

L'absence d'eau courante en microgravité et la quasi impossibilité de pouvoir prendre une douche manque cruellement aux astronautes, a-t-il répété.

Parmi les autres petits plaisirs, il a mentionné l'air extérieur et les parfums de la nature humés après avoir été extrait du vaisseau Soyouz dans les steppes du Kazakhstan.

«La première chose que j'ai mangée sur Terre, c'était tellement bon, c'était une banane», a-t-il affirmé, relevant l'ironie du choix. En effet, au sein de la Station, il avait revêtu le costume d'un gorille pourchassant d'autres astronautes.

Voir la Terre

Interrogé sur les endroits de la Terre qu'il juge parmi les plus beaux vu de l'ISS à 370 km au-dessus du sol, il a cité les Bahamas dont la couleur de l'eau est «époustouflante» et où il est allé plusieurs fois.

Mais s'il devait choisir un lieu qu'il a pu voir de la Station et où il aimerait se rendre, l'astronaute a cité une région au nord est de l'Himalaya où il y a des lacs qui «paraissent très isolés et magnifiques». Cependant cet endroit paraît difficile d'accès, a-t-il ajouté.

Scott Kelly a indiqué qu'il suivait l'actualité sur la Terre de près pendant son séjour dans la Station spatiale mais il a refusé de faire des commentaires soulignant que «son statut d'employé du gouvernement fédéral lui interdisait de dire ce qu'il pense».

Il a néanmoins précisé avoir suivi de très près le cycle des primaires américaines en vue de l'élection à la Maison-Blanche. 

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos