Gentside Découverte

La galaxie la plus lointaine jamais observée par Hubble

Les plus belles images captées par Hubble

Voir en plein écran
Previous Next

En plus de 20 ans de carrière, Hubble a permis d'observer des milliers de galaxies mais on est encore très loin d'avoir exploré tout ce qui se cache autour de nous. Le télescope vient encore d'en apporter la preuve en battant un nouveau record: il a réussi à observer la galaxie la plus lointaine jamais repérée.

Nommée GN-z11, cette galaxie est située à 13,4 milliards d'années-lumière de la Terre dans la direction de la constellation de la Grande Ourse.

Une bien vieille galaxie

Déterminer la distance de cette galaxie s'est avéré assez complexe. D'ailleurs plutôt que parler de distance, les astronomes préfèrent évoquer le moment où l'objet est apparu dans l'histoire de l'Univers. Pour le déterminer, ils utilisent plusieurs outils et notamment ce qu'on appelle le «décalage vers le rouge».

Plus une galaxie est lointaine, plus la lumière qu'elle émet est étirée et déplacée vers l'extrémité du spectre lumineux. Elle apparaît de plus en plus rouge. Donc plus son décalage vers le rouge est important, plus l'objet est distant. Jusqu'ici, le record était détenu par la galaxie EGSY8p7 avec un décalage de 8,68. Celui de GN-z11 lui, serait de 11, d'après les calculs des astronomes.

Elle serait ainsi née à peine 400 millions d'années après le Big Bang, battant le record établi par l'autre galaxie déjà  découverte par Hubble. Comme la lumière provenant d'une telle galaxie doit voyager sur des distances gigantesques pour atteindre la Terre, les scientifiques observent GN-z11 telle qu'elle était il y a plus de 13 milliards d'années.

«Nous avons franchi un pas majeur en remontant le temps, au delà  de ce que nous avons jamais pensé faire avec Hubble», a commenté Pascal Oesch, astronome de l'Université de Yale et principal auteur de l'étude dévoilant les résultats.

Une formation d'étoiles très rapide

D'après leurs calculs, la galaxie est 25 fois plus petite que la Voie lactée et présente seulement 1 % de la masse stellaire totale de la Voie lactée. «C'est incroyable qu'une galaxie si massive ait existé seulement 200 à 300 millions d'années après que les premières étoiles ont commencé à se former», a précisé Garth Illingworth de l'Université de Californie.

«Cela nécessite une croissance très rapide, une production d'étoiles à un rythme intense, pour avoir formé si tôt une galaxie équivalant à des milliards de masses solaire», a-t-il poursuivi. En effet, GN-z11 formerait des étoiles 20 fois plus vite que la Voie lactée actuellement. C'est ce qui explique pourquoi la galaxie est suffisamment lumineuse pour avoir été observée par les télescopes dont Hubble.

«La découverte de GN-z11 nous a montré que notre connaissance sur le jeune Univers est encore très limitée», a relevé Ivo Labbe, de l'Université de Leiden. Aujourd'hui, les astronomes attendant avec impatience l'arrivée du télescope James Webb à l'horizon 2018 qui devrait permettre de pousser encore plus loin les observations.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos