Gentside Découverte

Cet étonnant matériau soulève 1000 fois son propre poids

Cet

Le polymère à mémoire de forme. Capture d'écran Gentside

Les progrès de la science et des technologies aboutissent continuellement au développement de nouveaux matériaux aux propriétés innovantes. C’est le cas de ce polymère à mémoire de forme mis au point par une équipe de chercheurs de l'université américaine de Rochester.

Une vidéo démonstrative, récemment publiée par l’institution, vante les qualités de cette incroyable invention. Elle est capable de s’étirer et se tordre pour adopter une forme temporaire avant de retourner à celle initiale sous l’effet de la température.

Une température de réaction proche de celle du corps humain

Le polymère se présente sous la forme d’un fil long et plat. À travers la séquence, on peut voir les chercheurs l’allonger ou encore le tortiller avant de lui faire reprendre sa forme. La particularité du matériau est qu’il se contente d’une température de seulement 35°C.

«Notre polymère à mémoire de forme est comme un élastique qui peut se verrouiller en une nouvelle forme quant il est étiré. Mais un simple contact le pousse à retrouver sa forme originale», explique dans un communiqué Mitch Anthamatten, directeur des travaux de recherche.

Contrairement à la plupart de ses semblables, le polymère n’a pas besoin de températures extrêmes pour réagir, celle du corps humain est amplement suffisante. Mais ce n’est pas tout. «Le réglage de la température de réaction n’est qu’une partie de l’histoire», poursuit Mitch Anthamatten.

Une incroyable capacité de stockage d’énergie

Il poursuit: «Nous avons également conçu ces matériaux pour stocker une grande quantité d'énergie élastique, ce qui leur permet d'effectuer un travail plus mécanique lors de leur retour à leur forme initiale.»

Les inventeurs assurent que le système est capable de tirer et soulever jusqu’à 1000 fois son propre poids. Ainsi, un fil aussi long qu’un lacet de chaussure serait capable d’élever une bouteille d’un litre d’eau. Avec de telles capacités, l’invention laisse d’ores et déjà entrevoir de nombreuses applications potentielles.

Mitch Anthamatten et son équipe prévoient désormais de l’améliorer pour mieux la maîtriser. À terme, le matériau pourrait être utilisé pour la fabrication de peau artificielle ou celle de vêtements capables de s’ajuster d'eux-mêmes par exemple.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos