Agence QMI

Une astrophysicienne montréalaise remporte la Médaille Gerhard-Herzberg

Une

Vicky Kaspi.Photo Archives / Agence QMI

MONTRÉAL - L'astrophysicienne Victoria Kaspi de l'Université McGill à Montréal a remporté la Médaille d'or Gerhard-Herzberg en sciences et en génie du Canada, devenant ainsi la première femme à gagner ce prestigieux prix canadien.

Cette médaille octroyée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) récompense l'excellence et l'influence des travaux de Mme Kaspi, qui selon le CRSNG, «compte parmi les experts du monde en matière d'étoiles à neutrons, ces anciens débris d'étoiles massives de la Voie lactée».

La professeure Kaspi, qui est aussi la directrice de l'Institut spatial de McGill, est la première femme à remporter ce prix créé il y a 25 ans et auquel est rattachée une importante bourse de recherche pouvant atteindre 1 million $ sur cinq ans.

«C'est très excitant de recevoir ce grand honneur, a dit Victoria Kaspi, dans un communiqué. Les fonds seront versés dans l'éducation de futurs scientifiques dans un environnement à la fine pointe de la technologie.»

Spécialiste des étoiles à neutrons et des pulsars, Vicky Kaspi a effectué des travaux majeurs sur l'évolution et la mort des étoiles, ainsi que la nature même de la matière dans des conditions extrêmes.

Son équipe de chercheurs a notamment créé des tests uniques qui ont permis de confirmer la théorie de la relativité générale énoncée d'Einstein et de découvrir l'étoile dont la rotation est la plus rapide.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos