Gentside Découverte

Une tour lunaire extraterrestre? La NASA répond

Une

Ceci n'est pas une tour extraterrestre, dit la NASA.Capture d'écran Gentside

Il fallait s’y attendre. Depuis que la géographie de la Lune est disponible sur Google Earth, les passionnés d’extraterrestres et phénomènes surnaturels s’en donnent à  coeur joie. Au début de l’année une nouvelle théorie a ainsi vu le jour et fait son chemin sur Internet, obligeant la NASA à intervenir.

L’idée s’appuie sur une image récupérée par un amateur d’exploration virtuelle lunaire. Connu sous le pseudonyme de MexicoGeek, cet usager de YouTube a certainement sondé sur son ordinateur des hectares de surface dans l’objectif de récolter quelques éléments pouvant prêter à  confusion.

Une curieuse observation

Sa quête l’a ainsi amené jusqu’à  une région située entre le cratère Ruper Liebig et celui appelé Rimae Marsenius. Dans cette zone, se situe une étrange formation qui, sur la capture d’écran, apparait comme une immense tour qui mesurait plus de 4 kilomètres de haut, selon l'internaute.

Il n’en fallait pas moins pour que les fervents défenseurs de l’existence des extraterrestres se passionnent pour la trouvaille. L’image a rapidement fait le tour du web et a notamment été relayée par le site UFO Sightings Daily, amenant avec elle son lot d’explications à  la véracité parfois douteuse.

Parmi les théories les plus farfelues, on compte celle d’une structure construite par une civilisation inconnue pour permettre aux vaisseaux de s’y amarrer sans avoir à  atterrir. Scott Waring de UFO Sightings Daily va même plus loin en signalant la présence de «nombreuses petites structures blanches et brillantes» aux côtés de la fameuse tour.  

Bien entendu, ces hypothèses exaltées ont vite été rattrapées par la réalité.

Une simple illusion d’optique

Contacté par le Huffington Post, Noah Petro, un scientifique de la NASA oeuvrant pour la mission Lunar Reconnaissance Orbiter, s’est lancé dans une scrupuleuse analyse de la zone. Ce qui en ressort est que la tour visible sur Google Earth n’est ni plus ni moins une illusion d’optique.

La structure serait en réalité un petit cratère formé sur les bords du grand cratère Rimae Marsenius. Ainsi, la tour que l’on a l’impression d’observer sur la vue, résultant d’une combinaison de plusieurs images, n’est autre qu’une ombre projetée par le soleil. Une ombre probablement associée à  du matériau qui dégringole depuis le petit cratère. 

En effet, si l’on regarde une autre photographie de la zone, reprise cette fois-ci avec la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter, on peut voir le cratère sous un tout nouvel angle et la tour n'y apparait pas. Voilà  qui devrait satisfaire les sceptiques et calmer les ardeurs des plus fantaisistes, du moins jusqu’à la prochaine observation suspecte.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos