AFP

Hommage aux astronautes décédés: 24 depuis 1964

Hommage

L'explosion de la navette Challenger. Photo NASA

WASHINGTON - Les États-Unis commémorent jeudi leurs astronautes morts en mission, à l'occasion du 30e anniversaire de l'explosion de la navette Challenger dans laquelle les sept membres d'équipage avaient péri, en profitant pour réaffirmer la volonté américaine de poursuivre l'aventure spatiale pour conquérir Mars.

D'autres anniversaires tragiques interviennent autour de cette date: la mort de trois membres d'Apollo 1 le 27 janvier 1967 et de sept astronautes lors de la désintégration de la navette Columbia le 1er février 2003 lors de son retour dans l'atmosphère, 16 minutes avant l'atterrissage, après un vol vers la Station spatiale internationale (SSI).

Le patron de l'agence spatiale américaine (NASA), Charles Bolden, a déposé une gerbe au cimetière national d'Arlington (Virginie, est) en l'honneur des 24 astronautes américains qui ont perdu la vie en mission depuis 1964.

Des cérémonies similaires se sont déroulées notamment aux centres spatiaux Kennedy en Floride (sud-est) et Johnson à Houston (Texas, sud).

Le président Barack Obama a salué dans un communiqué «la bravoure de ces hommes et femmes dont le sacrifice et l'héroïsme (...) permettra de poser des hommes sur Mars et de voyaqer dans le système solaire et au-delà».

Il y a 30 ans, la navette Challenger explosait 73 secondes après le lancement et pour la première fois en direct à la télévision, avec à son bord sept astronautes, dont une enseignante de collège, Christa McAuliffe.

Le lancement avait eu lieu le mardi 28 janvier à 11h38 locales sous un ciel bleu, mais par des températures polaires.

Tout semblait normal durant les premiers moments du vol, le 25e d'une navette depuis avril 1981. Mais 64 secondes après le lancement, un éclair se produisit entre l'orbiteur et le réservoir externe. Neuf secondes plus tard, à 14 000 mètres d'altitude, Challenger se volatilisait dans un gigantesque embrasement d'hydrogène et d'oxygène liquide.

Une commission d'enquête a conclu que l'accident avait été provoqué par un joint défectueux d'une des deux fusées d'appoint.

La dernière navette spatiale américaine a volé en juillet 2011, marquant la fin d'un programme vieux de 30 ans qui a été précipitée par l'accident de Columbia en 2003.

Les trois orbiteurs de la flotte se trouvent désormais dans des musées.

Les navettes ont surtout permis la construction de la SSI, un projet de cent milliards de dollars financé en grande partie par les États-Unis et engagé en 1998.

Depuis leur mise hors service, les États-Unis dépendent entièrement des vaisseaux Soyouz russes pour transporter leurs astronautes vers la Station spatiale, et ce jusqu'à ce que les deux vaisseaux américains, celui de Boeing et de SpaceX soient prêts à prendre la relève en 2017.

Peu après son entrée à la Maison Blanche, le président Obama avait annulé un programme de la NASA visant à retourner sur la Lune, préférant concentrer les ressources pour l'exploration de l'espace lointain et avançant l'objectif d'une mission humaine vers Mars dans les années 2030.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos