Gentside Découverte

Première: un trou noir détecté avec un simple télescope

Première:

Le trou noir détecté avec le télescope optique. Capture d'écran Gentside

À l’heure où les progrès techniques occasionnent de nouvelles découvertes, une équipe d’astronomes de l’université de Kyoto, au Japon, propose de revenir aux fondamentaux. Les scientifiques sont en effet parvenus à détecter de manière fiable un trou noir en utilisant un simple télescope optique.

D’ordinaire, ces objets nécessitent des appareils à rayon gamma ou infrarouge pour pouvoir être détectés. Toutefois, le protocole exposé dans la revue Nature, suggère qu’il est possible de récolter des données tout aussi fidèles en lumière visible.

Observer les phénomènes autour du trou noir

La découverte semble assez incroyable puisque les trous noirs ont toujours été théoriquement considérés comme invisibles. Ils sont en effet tellement compacts qu’ils ne produisent et ne renvoient aucun rayonnement lumineux.

Pour parvenir à les observer au télescope, les auteurs de la publication se sont centrés sur un phénomène qui se produit lorsque l’un d’entre eux absorbe une étoile. Celle-ci se fait alors avaler et déchiqueter par la force d’attraction de l’objet.

Il arrive parfois qu’en tombant dans le trou noir, les restes de l’étoile soient soumis à des genres d’«explosions» provoquant des émissions massives de gaz. Ces émissions sont si importantes que les rayonnement qui en résultent sont observables en lumière visible.

V404 Cygni détecté avec un télescope d’amateurs

C’est ainsi que les astronomes de l’université de Kyoto sont parvenus à détecter le trou noir V404 Cygni avec un télescope de 200 millimètres de diamètre, un instrument qu’utilisent généralement les astronomes amateurs.

Situé dans la constellation du Cygne, V404 Cygni est l’un des trous noirs les plus proches de la Terre. Durant leurs deux semaines d’observation en juin dernier, les scientifiques ont mis en évidence plusieurs rayonnements provenant de ce dernier dont la durée pouvait varier de plusieurs minutes à plusieurs heures.

«Ces résultats suggèrent que l’on peut observer des phénomènes physiques qui se produisent dans le voisinage d’un trou noir avec des télescopes modestes plutôt que d’utiliser des télescopes à rayon gamma ou infrarouge», conclut Mariko Kimura, auteur principale de l’étude. 

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos