Gentside Découverte

Voilà ce qui arrive au corps humain dans l'espace

Voilà ce

Les effets de l'apesanteur sur le corps humain, dans l'espace. Capture d'écran Gentside

Voyager dans l'espace a beau faire rêver de nombreuses personnes, un tel périple est loin d'être anodin, en particulier pour notre corps. Entre la taille qui augmente, des globes oculaires repoussés et le sang qui «flotte», l'environnement spatial a un impact certain sur un humain. Des effets auxquels les spécialistes ont dû s’intéresser avant même de construire vaisseaux et fusées.

Et il en existe un grand nombre. La plupart de ces changements sont provoqués par la différence de gravité. Une différence qui bouleverse nettement notre anatomie. Pour en apporter la preuve, l'astronaute Leland D.Melvin, livre dans une vidéo une explication assez personnelle, dévoilant les modifications anatomiques qu'il a connues lors de ces voyages spatiaux.

La colonne vertébrale d'abord. Une fois arrivée en orbite de la Terre, celle-ci se détend considérablement. Ne subissant plus la force de la gravité, les vertèbres ont tendance à s'étendre. Un mécanisme qui fait grandir les astronautes de plusieurs centimètres lors de leurs voyages.

Mais une fois de retour sur la planète bleue, les choses redeviennent comme auparavant. D'ailleurs, plusieurs astronautes se plaignent de douleurs au dos après être rentrés.

Des cellules sanguines en «suspension»

La circulation du sang est elle aussi différente. Les cellules sanguines, comme le précise Leland D. Melvin, sont en «suspension» et flottent à l'intérieur de notre corps. Ainsi, il est beaucoup plus facile pour notre coeur de distribuer tout le sang nécessaire au fonctionnement de nos organes. Les os vont eux aussi subir des changements notables.

Sans gravité, ils changent de forme et perdent du calcium. Ils sont alors plus fragiles, ce qui pousse d'ailleurs les astronautes à s'entraîner pour les renforcer. Mais ce n'est pas tout, l'espace a aussi un effet sur les yeux. Du fait de la diminution importante de gravité, la pression à l'intérieur du crâne est modifiée, appuyant davantage sur les globes oculaires, ce qui peut affecter la vision.

Autant de changements qui ont de quoi effrayer mais les scientifiques travaillent à les prendre en charge ou les contrecarrer pour permettre aux astronautes de rester plus longtemps dans l'espace. 

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos