Gentside Découverte

Le mystère du bourdonnement de la Terre enfin résolu

Le

Capture d'écran Gentside

La Terre bourdonne, c'est un fait. Mais depuis des années, les scientifiques s'arrachent les cheveux pour savoir d'où provient ce signal persistant et continu à basse fréquence enregistré en permanence par les réseaux mondiaux de sismomètres. Aujourd'hui, une équipe de recherche française pense avoir confirmé l'une des théories censées l'expliquer.

Selon ces chercheurs qui publient leur étude dans les Geophysical Research Letters, ce bourdonnement serait dû aux vagues océaniques. Éléonore Stutzmann, l'une des membres de l'équipe de l'Institut Physique du Globe de Paris a expliqué: «certaines vagues que l'on appelle infragravitaires - parce qu'elles sont bien plus longues que les autres, c'est-à-dire de très basse fréquence - interagissent avec le talus continental et sont responsables de ce bourdonnement». 

Les vagues qui secouent la Terre Les sismologues avaient déjà découvert dans les années 1990 que la Terre vibre constamment, et cela même en l'absence de séisme. Le mystérieux signal se répète toutes les 30 à 300 secondes.

Ces vibrations ne sont toutefois pas perceptibles pour notre système auditif, bien que quelques personnes aient rapporté avoir pu entendre un bourdonnement venant de la Terre. Des scientifiques avaient déjà proposé que les vagues océaniques puissent être impliquées. Certains pensaient qu'elles pouvaient créer de petites vibrations en frappant contre le plateau continental, d'autres que les vagues entrant en collision étaient responsables de ces secousses.

Séparément, ces hypothèses ne peuvent pourtant pas expliquer l'ensemble des vibrations observées sur les sismomètres. Dans leur étude, les scientifiques ont pris en compte ces deux théories et ont utilisé des simulations informatiques des océans, du vent et des fonds marins. Les chercheurs ont alors découvert que les vagues entrant en collision seraient bien responsables de certaines vibrations.

Mais le bourdonnement de la Terre serait en majorité produit par les vagues qui se déplacent sur le plancher océanique et viennent frapper le plateau continental. Étudier l'intérieur de la Terre grâce aux vagues Selon les chercheurs, les ondes sismiques qui causent le bourdonnement seraient également capables d'atteindre le noyau de notre planète.

Les recherches menées par l'équipe française pourraient ainsi permettre de cartographier de manière plus précise l'intérieur de la Terre. Enfin, les raisons de ce bourdonnement ne se limitent peut-être pas seulement au mouvement de va-et-vient des océans sur le plateau continental. Les vagues, en voyageant le long des côtes, sous les montagnes sous-marines ou encore contre les dorsales océaniques pourraient aussi générer de l'activité sismique, d'après les chercheurs.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos