AFP

Le télescope Hubble: une machine à remonter le temps

Le

De la taille d'un bus, le télescope Hubble a été lancé le 24 avril 1990. Photo Archives / Reuters

GREENBELT, États-Unis - Le télescope spatial Hubble est l'avancée la plus importante en astronomie depuis la lunette inventée par Galilée en 1609 et une machine à remonter le temps jusqu'à l'aube de l'Univers.

De la taille d'un bus, le télescope lancé le 24 avril 1990 et qui porte le nom d'un astronome américain célèbre, Edwin Hubble (1889 - 1953), a une masse de 11 tonnes et mesure 13,2 mètres de long pour un diamètre maximum de 4,2 mètres.

Les deux miroirs de Hubble ont été polis de manière à ce que leur courbure quasi parfaite ne dévie pas de plus de 1/800 000e de pouce (2,5 cm), selon la Nasa, l'agence spatiale américaine. 

Si le miroir primaire - principal miroir du télescope qui concentre les rayons lumineux vers le miroir secondaire - avait le diamètre de la Terre, la plus grosse bosse ferait seulement 15 cm.

Son diamètre est de 2,4 mètres et il pèse 828 kilos. Quant au miroir secondaire, il a un diamètre de 30 cm pour un poids de 12,3 kilos.

Son miroir principal souffrait initialement d'un défaut de concavité qui a nécessité l'envoi d'astronautes dans une  navette spatiale afin d'installer un mécanisme correcteurs, une intervention effectuée seulement en 1993.

Hubble est en orbite à 570 km de la Terre, pas beaucoup plus haut que l'ISS, la Station spatiale internationale (environ 400 km) et effectue le tour du globe en 97 minutes à 28 000 km/h.

Le télescope ne peut pas observer le soleil ni Mercure qui en est trop proche.

Données scientifiques

Hubble transmets environ 120 gigabytes de données scientifiques par semaine, l'équivalent de 1097 mètres d'épaisseur de livres. La gigantesque collection d'images et de données qui s'accroît rapidement est stockée sur des disques magnéto-optiques.

Le télescope est extrêmement stable grâce à plusieurs mécanismes pour maintenir son orientation. Il s'agit de deux magnétomètres déterminant son orientation par rapport au champ magnétique terrestre et de trois systèmes contenant chacun deux gyroscopes qui détectent les mouvements de rotation. Hubble utilise aussi trois viseurs d'étoiles.

Ainsi le télescope peut se maintenir sur une cible avec une précision lui permettant par exemple de frapper avec un rayon laser une cible de la taille d'une pièce d'un centime à 250 km.

Il peut aussi voir des objets astronomiques de façon très détaillée. Hubble serait capable de «voir» deux lucioles volant à 10 000 kilomètres, soit la distance entre Washington et Tokyo.

Instruments modernes

Hubble est équipé actuellement de cinq instruments qui ont été modernisés ou ajoutés - tandis que d'autres dépassés ont été retirés - lors des cinq missions d'entretien par des astronautes à bord d'une navette spatiale en 1993, 1997, 1999, 2002 et l'ultime en 2009.

Il s'agit de différentes caméras et spectromètres dont certains fonctionnent dans l'ultraviolet, en lumière visible et proche de l'infrarouge.

Le télescope est alimenté en électricité par deux panneaux solaires de 7,6 mètres chacun de long produisant 2800 watts, la consommation d'une habitation de quatre pièces.

L'électricité est stockée dans six accumulateurs, l'équivalent de vingt batteries de voiture.

Le coût initial de Hubble au moment de son lancement se montait à 1,5 milliard de dollars.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos