Nasa: il bat un record de vol et informe sur les rayons cosmiques

Ballon

Photo Nasa

WASHINGTON - Après plus de 55 jours au-dessus de l'Antarctique, un ballon scientifique de l'agence spatiale américaine a battu un record de vol, permettant d'analyser un grand nombre de rayons cosmiques, a indiqué lundi la Nasa lundi dans un communiqué.

Le ballon, nommé Super-TIGER, a passé 55 jours, une heure et 34 minutes à une altitude de 38 710 mètres, soit un jour de plus qu'un précédent record atteint en 2009.

«Ce vol a très bien réussi en raison de sa durée, qui nous a permis d'identifier un grand nombre de rayons cosmiques», s'est félicité le principal chercheur de ce programme, Bob Binns, cité dans le communiqué.

Le ballon devait recueillir des données sur les rayons cosmiques à haute énergie, qui touchent la Terre depuis l'espace, en utilisant notamment un nouvel outil qui mesure, dans ces rayons, les éléments rares plus lourds que le fer. Il faudra jusqu'à deux ans pour analyser toutes ces données, selon la Nasa.

Les scientifiques cherchent à mieux comprendre d'où proviennent ces atomes à haute énergie et comment ils se chargent d'énergie.

Le ballon a été aidé dans son vol par les vents du pôle Sud, qui circulent dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, d'est en ouest, à des milliers de mètres au-dessus de la surface de la Terre.

«Les ballons scientifiques permettent de recueillir des données scientifiques cruciales pour une longue durée à un coût relativement bas», a souligné l'astrophysicien Vernon Jones.


Vidéos

Photos