Un satellite canadien pour faire la chasse aux astéroïdes

Agence

Le microsatellite a été conçu et construit par l’Agence spatiale canadienne (ASC), dont le siège social est situé à Saint-Hubert. Photo courtoisie Agence spatiale canadienne


Paul-André Gilbert

SAINT-HUBERT – Le Canada participera à la traque des astéroïdes ayant la capacité de menacer la terre avec le satellite NEOSSat, qui devrait s’envoler dans l’espace à la mi-février dans une fusée indienne.


Le microsatellite mesure 1 mètre de largeur et pèse 75 kilogrammes. Il a coûté 25 millions $ et a été conçu et construit par l’Agence spatiale canadienne (ASC), dont le siège social est situé à Saint-Hubert.

«Le satellite porte un télescope de 15 cm dédié à observer les astéroïdes», a expliqué le scientifique de programme à L’ASC, Denis Laurin. Cela peut sembler petit pour un télescope, mais c’est amplement suffisant pour la mission qui lui est confiée, soit l’observation des astéroïdes qui peuvent croiser l’orbite de la Terre et qui dépassent 500 mètres.

«On devient de plus en plus connaissant de cette population d’astéroïdes qui sont dans notre voisinage. Le but c’est de mieux connaître cette population, la cataloguer et d’en connaître les orbites», souligne M. Laurin. Si on connaît les orbites des astéroïdes, il sera possible de connaître leur position dans le futur». Le scientifique rappelle qu’il n’y a pas de risque de collision pour le moment.

Soleil

L’avantage d’envoyer un satellite dans l’espace pour observer les astéroïdes est que cela permet d’augmenter les heures d’observation. Pour observer sur Terre les astéroïdes qui ont une orbite semblable à celle de notre planète, il faut pointer les télescopes vers le Soleil. La tombée du jour devient ainsi le seul moment où l’observation est possible. «Dans l’espace, on peut regarder jour et nuit», a indiqué M. Laurin.

Observer les satellites

NEOSSat, est également investi d’une seconde mission, celle de surveiller les satellites qui sont en orbite autour de la Terre pour le compte de Défense Canada. L’observation des autres satellites a pour but de raffiner les paramètres orbitaires pour mieux connaître l’orbite des satellites. «Il y a beaucoup de satellites en orbite autour de la Terre et des fois il peut y avoir des risques de collision», a expliqué M. Laurin.

Vidéos

Photos