Expo-sciences: de nouvelles idées germent déjà

Québec

Le magicien Luc Langevin, porte-parole de l'événement. Photo Marie-Pier Gagné / AgenceQMI


Marie-Pier Gagné

MONTRÉAL – Enthousiastes, une centaine de jeunes étaient présents à l’école secondaire Lucien-Pagé, mercredi, pour assister au lancement de la saison 2013 de l’Expo-sciences Hydro-Québec.

La participation à l’Expo-sciences permet chaque année à plus de 15 000 jeunes Québécois de moins de 20 ans d'établir un premier contact concret avec les sciences et les technologies.

«C'est un travail exigeant, mais très enrichissant qui leur permet de transmettre aux visiteurs la passion qui a motivé les nombreuses heures investies à la réalisation de leur projet durant l'année scolaire», a exprimé Louis Bienvenue, directeur de l’école Lucien-Pagé.

Au cours des mois de mars et d’avril, douze finales régionales se tiendront un peu partout au Québec. Les candidats retenus prendront part à la finale provinciale qui aura lieu à Saguenay.

Portraits d’exposants

Plusieurs idées scientifiques originales ont déjà germé dans la tête de quelques étudiants. Odile Lefrançois et Priya Patel travailleront sur le sujet des maladies alimentaires. «Puisque l’anorexie et la boulimie sont des maladies de plus en plus fréquentes, nous avons décidé d’en faire un sujet de recherche, a dit l’une des deux jeunes femmes. Plusieurs hommes et femmes de 15 à 20 ans sont touchés.»

Dans un tout autre ordre d’idées, Vibisha et Abieshaa Pathmanathan, deux étudiantes de cinquième secondaire, expérimenteront l’efficacité des fondants routiers. «Notre idée consiste à déterminer, parmi 4 types de sels, lequel est le plus efficace pour faire fondre la neige et la glace sur la route», ont-elles expliqué.

Un autre élève, Yassine Bouanane, créera pour sa part un gant muni de divers senseurs électroniques. Ce système pourra aider les gens aux prises avec des troubles de vision.

«Le gant sera entre autres muni d’un petit détecteur de température infrarouge qui permettra de mesurer la température de l’objet devant la main, a affirmé le jeune. Lorsque l’objet sera trop chaud, une alarme sonnera pour prévenir l’utilisateur du danger.»

Avec son invention de 2012, Yassine avait remporté le Prix pour la paix et le développement, lui permettant de participer à l’Expo-sciences internationale, à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

Porte-parole

Cette année, l'illusionniste et physicien Luc Langevin a été désigné porte-parole national des Expo-sciences Hydro-Québec.

«Pour les jeunes, les Expo-sciences sont souvent un tremplin pour aller encore plus loin, tout comme dans mon cas où la science est devenue un élément clé dans ma carrière de magicien, a-t-il mentionné. Je souhaite que mon parcours puisse motiver les jeunes à se lancer à pieds joints dans des projets qui les allument et de croire en leur potentiel.»


Vidéos

Photos