Outils dangereux

Suicide - Sites Internet - Outils dangereux

© Corbis

Jean-Michel Nahas

Un blogueur qui avait mis en ligne un article traitant de prévention du suicide a constaté avec effroi qu'en un mois, des milliers d'internautes ont atterri sur son site plutôt parce qu'ils cherchaient un moyen de mettre fin à leurs jours.

«C'est épouvantable, et nous n'avons pas de contrôle là-dessus», déplore Michel Presseault, de Suicide Action Montréal.

Le coordonnateur des services téléphoniques de l'organisme a réagi vivement à ce nouveau phénomène «malheureusement très délicat» des personnes désespérées qui cherchent une solution tragique à leurs problèmes.

Dans ce cas-ci, un blogueur de Québec, qui refuse de dévoiler son identité, a écrit un témoignage sur les stratégies d'intervention pour les suicidaires.

Milliers de visites

En quelques semaines, pas moins de 3 151 visiteurs francophones ont atterri sur son site. Grâce à Google Analytics, un outil qui compile les mots clés utilisés pour atteindre une page, le jeune homme a découvert le véritable motif qui amenait une grande partie des internautes sur son blogue.

«J'ai été troublé, je n'aurais jamais prévu ça, dit-il. Je me suis rendu compte que je n'aidais pas tous ces gens qui consultaient mes écrits.»

À l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), on constate avec tristesse que les outils de prévention en ligne sont moins populaires que les sites au contenu néfaste.

«Il n'y a pas d'études sur le sujet, mais ça semble la réalité, selon ce qu'on en sait», affirme Louis Lemay, directeur de l'AQPS.

Offrir de l'aide

À l'occasion de la 18e semaine de prévention du suicide qui s'amorce aujourd'hui, M. Lemay souhaite que des pages en ligne offrant une réelle aide voient le jour prochainement.

«Il faudra faire contrepoids à tout ce qui est publié sur le Web qui ne propose rien de positif aux visiteurs», dit-il.

Pour cette 18e semaine de prévention du suicide, la population est invitée à faire preuve de vigilance et à «ouvrir les yeux». Tous ceux qui cherchent de l'aide peuvent communiquer au 1 866 APPELLE.


Vidéos

Photos