Le docteur von Hagens défend de nouveau ses créations

Exposition / Le monde du corps 2 - Le docteur von Hagens défend de nouveau ses créations

© PC

Claudia Larochelle
Le Journal de Montréal

«Ça porte sur la vie et la vie est controversée. Je dois vivre avec ça. Je connais la valeur de l'expo.»

Arrivé à Montréal en même temps que son exposition Le Monde du corps 2 (Body Worlds 2), présentant des corps humains préservés grâce à la plastination, l'anatomiste von Hagens a de nouveau défendu ses créations.

Éthique

Quelques jours après son passage au congrès de l'ACFAS à Trois-Rivières où il a donné une conférence ouverte au public au sujet des motivations des trois expositions Body Worlds présentées dans des villes différentes du monde, le docteur allemand Gunther von Hagens, qu'on avait alors questionné avec ardeur, a rappelé qu'il s'entourait de spécialistes de l'éthique afin de s'assurer que l'exposition des corps respectait l'Homme.

Hormis une saine curiosité, il n'y a pas eu de controverse lors de la conférence de presse qu'il a donnée à l'ouverture du Monde du corps avec sa femme, le docteur Angelina Whalley.

Des dons

«Je ne suis mal à l'aise avec rien de ce qui est présenté [...] On n'a payé personne pour ces corps qui sont tous des dons d'individus qui ont vu l'importance de l'oeuvre», a affirmé von Hagens.

Sans hésiter, son épouse et lui ont précisé qu'ils allaient eux-mêmes donner leur corps à l'expo après leur décès.


Vidéos

Photos