Adobe fait don d'un programme JavaScript à Mozilla

ActionScript Virtual Machine - Adobe fait don d'un programme JavaScript à Mozilla


d'après CNET

Adobe fournira du code pour l’exploitation de programmes en JavaScript dans le navigateur Firefox, constituant ainsi le don de code unique le plus important fait à ce jour au nom de la Fondation Mozilla.

Adobe doit annoncer aujourd’hui ce geste à l’occasion de la conférence Web 2.0, qui se tient à San Francisco. Le code formera la base d’un nouveau programme libre appelé Tamarin, qui sera dirigé et réalisé conjointement par des développeurs d’Adobe et de Mozilla.

Adobe fournira le même logiciel, appelé ActionScript Virtual Machine, qu’il utilise pour exploiter les scripts dans le lecteur Adobe Flash Player 9.

Cette machine virtuelle devrait être intégrée aux versions futures de Firefox d’ici la première moitié de 2008, de prédire Frank Hecker, directeur exécutif de la Fondation Mozilla.

Le langage script pour la machine virtuelle du Flash Player d’Adobe exploite des programmes écrits en ActionScript, un langage basé sur le standard d’Ecma International, appelé ECMAScript Edition 4. Les forts populaires JavaScript et Microsoft JScript sont également conformes à ce standard, de dire Kevin Lynch, architecte informatique en chef chez Adobe.

La dernière version de l’engin de script d’Adobe, publiée en juin dernier avec Flash Player 9, utilise un compilateur juste à temps pour exploiter des programmes dix fois plus rapidement que dans les versions précédentes», précise l’informaticien.

Lynch soutient que l’entente avec Mozilla est la plus importante d’Adobe dans le domaine du logiciel libre. Cette initiative s’inscrit dans une stratégie par laquelle la compagnie entend combiner et associer différentes technologies de programmation, notamment le développement Web de style AJAX et Flash pour les médias et l’animation, dit-il.

«Nous pouvons réunir les communautés de développeurs HTML et Flash autour de l’implémentation de ce langage commun», croit Lynch. «L’utilisation d’un engin commun pour le langage nous permet de franchir un pas de géant.»

Hecker estime que l’ajout d’un engin de script de qualité est «absolument essentiel» aux projets de logiciels libres de la Fondation, qui comprennent le navigateur FireFox et le client de courriel Thunderbird. Une bonne partie du code de Firefox et plusieurs de ses extensions sont écrites en JavaScript, remarque Hecker.

Le code du projet Tamarin formera la base pour la prochaine génération de SpiderMonkey, le code JavaScript existant dans le navigateur Firefox, de conclure Hecker.

Vidéos

Photos