La «drogue» la plus dure des jeux vidéo

World of Warcraft - La «drogue» la plus dure des jeux vidéo

Lord of Conflict, par Alex Maximator. © www.worldofwarcraft.com

Jean-F. Codère
Journal de Montréal

De tous les jeux vidéo offerts actuellement, aucun ne représente une «drogue» plus dure que World of Warcraft. La dépendance à ce jeu a même fait l'objet, tout récemment, d'un épisode de la télésérie South Park.

World of Warcraft (WoW) est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. Des milliers de joueurs se regroupent, via Internet, dans un univers parallèle. Comme dans la vraie vie, chacun y est doté de talents précis qu'il peut utiliser pour progresser et aider la communauté.

La grande particularité du jeu est que cet univers fonctionne 24 heures sur 24, sept jours sur sept, que le joueur y soit ou non. Qui plus est, le succès y est directement proportionnel au temps qu'un joueur y consacre. Deux puissants incitatifs à rester vissé devant l'écran.

Triste réalité

Qui dit univers parallèle dit aussi possibilité pour plusieurs d'échapper à la triste réalité et de se créer une meilleure existence. «Un petit gars super timide qui n'a pas d'amis dans la vie peut se retrouver maître d'une guilde dans le jeu et avoir 300 personnes à sa charge», témoigne Christian.

Dans l'épisode de South Park diffusé au début du mois, les meilleurs joueurs sont décrits comme n'ayant forcément «absolument aucune vie» pour avoir réussi à atteindre de tels niveaux de puissance.

Pour bien fonctionner dans le jeu, les joueurs doivent se regrouper en guildes, ce qui leur permet de travailler en équipe et d'exploiter les forces de chacun.

Or, ces guildes imposent une certaine pression aux joueurs. «Dans une guilde le moindrement sérieuse, si tu ne joues pas pendant une semaine, tu te fais mettre dehors», indique Christian, ajoutant que certaines guildes sont encore beaucoup plus sévères.


Vidéos

Photos