Passion ou obsession ?

Isabelle Maher
Le Journal de Montréal

Qu'est-ce qui distingue un passionné des jeux vidéo d'un gamer pathologique ?

Selon les spécialistes de la dépendance que nous avons consultés, on reconnaît un joueur malade non pas au nombre d'heures qu'il passe à jouer, mais au fait qu'il ne peut arrêter de jouer pendant un certain temps sans que cette interruption provoque chez lui un malaise. Le joueur pathologique a également tendance à s'isoler.

Sur le plan physiologique, le fait de jouer à des jeux vidéo libère des endorphines, hormones du plaisir.

Certains gamers présentent des signes inquiétants : perte de la notion du temps, troubles alimentaires, trou-bles du sommeil, désocialisation et agressivité.

Le joueur accro est souvent un homme introverti et intelligent issu d'un milieu social aisé.


Vidéos

Photos