La Chine intransigeante: les compagnies étrangères doivent se conformer aux lois locales

Censure sur Internet - La Chine intransigeante: les compagnies étrangères doivent se conformer aux lois locales

De gauche à droite, Mark Chandler, vp et avocat-général de Cisco, Elliot Schrage, vp, communications corporatives et Affaires publiques chez Google, Jack Krumholtz, avocat-général adjoint et représentant à Washington pour Microsoft et Michael Callahan, avocat-général chez Yahoo! à une audience devant deux sous-comités distincts du Congrès américain pour discuter des agissements de ces compagnies en rapport aux exigences de la censure chinoise sur Internet, à Washington, le 15 février 2006.© AP Photo/Manuel Balce Ceneta

d'après AFP

La Chine n’en démord pas: les compagnies Internet étrangères exploitant des sites dans le pays doivent se conformer aux lois locales en vigueur, tandis que des géants médiatiques américains sont de plus en plus la cible de critiques pour avoir plié le genou sous la pression exercée par la censure chinoise et succombé à l'attrait commercial d'un marché effervescent.

«Le gouvernement chinois a adopté des mesures de supervision destinées à limiter le contenu immoral et dommageable sur Internet. L’objectif est de veiller à l’intérêt du peuple», affirme sentencieusement le porte-parole Liu Jianchao, du ministère des Affaires étrangères.

«Toutes ces compagnies étrangères qui souhaitent exploiter des sites Internet en Chine devront se soumettre aux lois en place.»

Des compagnies Internet américaines comme Google et Yahoo ont été critiquées pour les courbettes effectuées devant la stricte censure chinoise, en échange d’un accès privilégié au marché Internet le plus prometteur de la planète.

Cisco Systems et d’autres firmes ont aussi déjà été accusées d’avoir aidé à mettre sur pied ce qui est devenu la «Grande muraille coupe-feu de Chine», l’un des systèmes de censure d’information les plus avancés exploités sur Internet. Voir autre article sur Canoë.


Vidéos

Photos