Sony se branche directement au cerveau

Technologie - Sony se branche directement au cerveau

Canoë

Sony, le géant japonais du divertissement, vient de faire breveter une idée révolutionnaire qui permet de transmettre des données directement au cerveau.

L’objectif à long terme, plus théorique que réaliste pour le moment, serait de permettre aux mordus du divertissement qui visionnent des films et s’adonnent aux jeux vidéo de vivre l’expérience en sentant, goûtant et peut-être même en touchant les objets d’un environnement somme toute virtuel.

Si Sony parvient à développer sa «machine à construire une plus belle réalité», commente cyniquement le New Scientist, ce sera le premier pas vers une «Matrice» réelle, faisant ainsi référence à la célèbre trilogie noire de science-fiction.

La technologie brevetée par Sony n’implique pas d’implants cérébraux ou de chirurgie. La méthode a recours à des impulsions d’ultrasons qui, ciblant des endroits précis du cerveau, peuvent en reconfigurer le réseau de neurones.

Cela créera virtuellement chez le sujet des «expériences sensorielles» comme des images animées, des goûts et des sons.

Nous n’avons bien sûr pas la moindre idée de ce que ce bombardement d’ultrasons aura comme effets à court et à long terme sur le cerveau humain. Et qu’en est-il de la perspective d’abandonner nos cerveaux aux mains de développeurs japonais de jeux vidéo pour qu’ils puissent les reprogrammer? Tout cela n’est pas sans rappeler la célèbre phrase mal traduite d'un jeu vidéo japonais des années 2001-2002: «All your bases are belong to us».


Vidéos

Photos