André Boily
Agence QMI

Facebook admet que Portal peut vous espionner

Facebook admet que Portal peut vous espionner

L'appareil de communication vidéoconférence Portal de Facebook

André Boily

La société Facebook confirme une fois de plus qu'elle est une entreprise de publicité, son appareil vidéo Portal peut collecter des données pour vous cibler en envoyant des annonces publicitaires.

L'admission est de taille. En deux mots, vos appelants et vos applications sur Portal déterminent le type d'annonces publicitaires que vous verrez.

Facebook, après avoir dit la semaine dernière que son nouvel appareil Portal - à la fois haut-parleur intelligent et écran de communication vidéo - ne collectait pas d'informations, fait volte-face et vient d'admettre que son nouveau-né est parfaitement en mesure d'amasser des données sur vous pour faire du ciblage publicitaire.

Dans son communiqué, Facebook écrit que le système de communication vocal de Portal est basé sur l'infrastructure de Messenger, de sorte qu'en faisant un appel vidéo avec Portal, Facebook amasse les mêmes types d'information qu'avec Messenger installé sur des appareils mobiles. Le géant des médias sociaux peut utiliser ces informations pour informer les annonceurs présents sur diverses plateformes. D'autres données d'utilisation générale, telles que l'utilisation globale d'applications, peuvent également alimenter les informations utilisées pour diffuser des annonces.

Bref, la mise en marché de ce produit Portal est bien mal engagée. Rappelons qu'il existe deux versions de cet appareil domestique : le Portal de base vendu 200 $US et le Portal+ 350 $US.

Les multiples scandales et les embrouilles médiatiques comme celle-ci font voir le difficile équilibre que Facebook souhaite maintenir entre confidentialité-vie privée et son modèle commercial basé sur les revenus publicitaires. Une fois de plus, on dirait bien que la balance penche surtout du côté commercial.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos