André Boily
Agence QMI

Facebook Dating fait ses premiers pas en Colombie

Facebook Dating fait ses premiers pas en Colombie

Capture d'écran de la nouvelle fonction rencontre de Facebook (photo Facebook)

André Boily

Ce sont les Colombiens en Amérique du Sud qui auront le privilège de trouver leur partenaire amoureux tout en servant de cobayes à la nouvelle fonction romantique de Facebook. Mode d'emploi.

Comme c'est souvent le cas parmi les géants des médias et réseaux sociaux, les nouvelles fonctions ou applications sont d'abord testées dans un pays - le plus souvent aux États-Unis - avant d'être déployées à l'ensemble des marchés du globe.

Dans le cas de la nouvelle fonction «recherche de partenaire», c'est en Colombie, en Amérique du Sud, que Facebook fait ses premiers pas. Les Colombiens armés de leur téléphone intelligent iOS ou Android pourront télécharger une version de l'application Facebook qui inclut une nouvelle section Dating. Cela dit, comme c'est une première période de rodage, il ne leur sera permis que créer un profil de recherche. La possibilité de voir d'autres profils et d'exprimer leurs intérêts ne viendra que plus tard. Par cela, Facebook s'assure d'avoir suffisamment de profils actifs. Plus ils seront nombreux, meilleures seront les chances de rencontre.

Limite des données personnelles

Pour utiliser Facebook Dating, les abonnés intéressés par la nouvelle fonction devront suivre un processus qui leur permettra de créer un profil entièrement indépendant de leur profil Facebook de base. Les seules informations pouvant y être déplacées seront le prénom de l'utilisateur, son âge, ainsi que les données contenues dans Groupes et Événements (colonne gauche de votre profil).

Les utilisateurs d'appareils iOS pourront y mettre 9 photos, Android 12. Ceux-ci pourront également ajouter des informations telles que la taille, la religion, l'emploi, l'entreprise, le niveau d'éducation, le nombre d'enfants et répondre à des questions prédéterminées comme «quelle est votre journée préférée?».

200 millions d'abonnés célibataires

Les responsables de Facebook Dating ont affirmé à Yahoo qu'ils ont imposé une limite de 100 messages par jour à tout abonné qui voudra envoyer des messages, et ajouté que ce nombre pourrait être modifié après la période de test. Cent messages, c'est déjà beaucoup ajoutent-ils en espérant que les gens ne seront pas rivés toute la journée à leur téléphone intelligent.

La volonté d'ajouter une fonction «recherche de partenaire» au grand réseau social est toute simple : le réseau Facebook compte près de 200 millions d'abonnés qui se disent célibataires. Avec cette fonction, les responsables espèrent augmenter l'implication des abonnés sur leur site. Qui dit achalandage accru, dit aussi revenus publicitaires.

Vie privée

Cela dit, les utilisateurs qui voudront embarquer dans la nouvelle aventure romantique auront en arrière-pensée les questions des données personnelles et de leur «vie de moins en moins privée» à ajouter de leur compte Facebook Dating.

Le groupe Facebook, conscient de ces enjeux de confidentialité, explique que les profils de rencontre sont séparés des profils principaux et que les messages échangés seront également distincts de Messenger.

Les prochaines semaines nous diront comment se développe cette nouvelle fonction Dating au sein de Facebook.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos