André Boily
Agence QMI

Voici pourquoi Apple retire Onavo, le VPN de Facebook

Voici pourquoi Apple retire Onavo, le VPN de Facebook

Capture d'écran d'Onavo

André Boily

Onavo, l'application de réseau virtuel privé cachait des procédés de pistage que Facebook utilisait pour épier ses utilisateurs et même prendre des décisions d'affaires. Dans la foulée du scandale Cambridge Analytica, Facebook ne supporte plus l'application et Apple la supprime tout simplement de sa boutique App Store.

Si vous avez installé l'application de réseau virtuel privé Onavo de Facebook sur votre téléphone intelligent, il serait très sage de ne plus l'utiliser et de la supprimer presto. Si Onavo peut toujours fonctionner, l'application ne sera plus mise à jour. Bien d'autres applications seront de bien meilleurs choix moins terrifiants qu'Onavo.

Onavo Protect n'était en fait qu'un gros collecteur de données personnelles siphonnant ses utilisateurs. L'application a disparu de la boutique App Store parce qu'entre autres celle-ci ne respectait plus les nouvelles conditions de confidentialité et de collecte de données du géant Apple. Déjà en février dernier, l'application ne faisait pas seulement que vous protéger en ligne, elle permettait à son propriétaire de collecter des données sur vous.

Une autre application, myPersonality, active depuis 2012, a été aussi bannie par Facebook. L'entreprise de réseau social est censée alerter les 4 millions d'utilisateurs dont les informations Facebook partagées avaient été mal utilisées.

C'est le quotidien économique Wall Street Journal qui a rapporté la nouvelle voulant que Facebook et Apple se soient rencontrés la semaine dernière pour discuter d'Onavo Protect afin que Facebook la retire une fois pour toutes.

Le procédé de collecte de données personnelles rappelle étrangement celui de Cambridge Analytica dont l'application utilisée sur Facebook allait bien plus loin que ce qui était permis.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos