André Boily
Agence QMI

Des plateformes comme Facebook, Twitter et Snapchat seraient délibérément conçues pour rendre accro

Des plateformes comme Facebook, Twitter et Snapchat seraient délibérément conçues pour rendre accro

Êtes-vous accro aux médias sociaux ?

André Boily

Le documentaire Panorama de la prestigieuse chaîne BBC a fait enquête sur comment les plateformes Facebook, Twitter et Snapchat provoquent la dépendance de leurs utilisateurs lesquelles auraient été délibérément conçues à cette fin selon des initiés de la Silicon Valley.

Des gens aux comportements impulsifs sans cesse en train de vérifier leurs applications sociales, d'autres qui vont jusqu'à régler l'affichage de leur téléphone intelligent en monochrome pour réduire la tentation, certaines plateformes sociales seraient-elles responsables de cette dépendance ou addiction? Selon des personnes bien au fait du problème, interrogées dans le récent documentaire Panorama de la chaîne anglaise BBC, le croient. Pire encore, les plateformes sociales Facebook, Twitter et Snapchat auraient été délibérément conçues pour entretenir la dépendance.

Selon l'inventeur de la fonction de défilement infini vers le bas, Aza Raskin, que plusieurs sites Web ou applications utilisent sur leurs plateformes, il dit «c'est comme s'ils prenaient de la cocaïne comportementale, laquelle est intégralement appliquée partout sur l'interface. Le genre de chose qui vous pousse constamment à revenir encore et encore».

«J'aime» puissance 10 !

Pour l'ex-directeur principal de Jawbone et de Mozilla, «les sociétés de technologies testaient constamment les gens pour trouver la meilleure manière de les rendre dépendants, par exemple en bricolant la couleur et la forme du bouton J'aime de Facebook».

Ce dernier ajoute que «derrière chaque écran de votre téléphone, il y a généralement des milliers d'ingénieurs qui y ont travaillé afin d'en maximiser la dépendance».

Vendre votre temps en ligne

Et pour l'ex-ingénieur Sandy Parakilas qui a quitté Facebook en 2012 et qui fut très critique à l'égard de son approche de la vie privée à la suite du scandale Cambridge Analytica, il dit que «le géant des médias sociaux était tout à fait conscient qu'il suscitait des comportements de dépendance (...) que le produit créait des habitudes et de l'accoutumance. C'est un modèle d'affaires conçu pour vous faire consommer autant de temps de votre vie que possible pour ensuite vendre cette attention aux annonceurs».

Un porte-parole de Facebook a voulu clarifier ces allégations en disant que le processus de production de Panorama était imprécis. «Facebook et Instagram ont été conçus pour rapprocher les gens de leurs amis, de leur famille et des choses qui importent pour eux. Cela veut dire aussi connecter avec ceux qu'on aime qui vivent loin ou pour joindre une communauté de personnes qui partagent vos intérêts ou soutiennent les causes qui importent le plus pour vous.»

Twitter et Snapchat sont également visés par le documentaire de la chaîne britannique.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos