André Boily
Agence QMI

Malgré deux brevets, Facebook nie développer un oculomètre

Malgré deux brevets, Facebook nie développer un oculomètre

Oculométrie ou dispositif de suivi des mouvements oculaires

André Boily

Facebook détient deux brevets pour détecter les mouvements des yeux et des émotions, mais nie les développer pour ses plateformes.

En français, un dispositif de suivi des yeux ou d'enregistrement des mouvements oculaires s'appelle un oculomètre.

Or, selon plusieurs médias, dont CNBC, le grand média social Facebook détient au moins deux brevets pour détecter, enregistrer et suivre les mouvements oculaires et ainsi déterminer les niveaux émotionnels.

En réaction aux questions du Congrès américain, la direction de Facebook a dit hier «que si cette technologie était mise en place dans le futur, elle serait conforme avec la confidentialité et la vie privée des gens». Tout cela dans un contexte où Facebook est encore à gérer les retombées du scandale et des révélations de l'affaire Cambridge Analytica.

Le grand média social précise qu'il n'est pas en train de développer cette technologie d'oculométrie ni qu'elle servirait à identifier des personnes. Mais du même souffle, il ajoute que cette technologie pourrait s'intégrer à ses plateformes de réalité virtuelle Oculus (acquise en 2014) à des fins de connexion et d'accès au contenu.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos