André Boily
Agence QMI

La Papouasie-Nouvelle-Guinée va bannir Facebook pendant un mois

La Papouasie-Nouvelle-Guinée va bannir Facebook pendant un mois

Image de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

André Boily

La Papouasie-Nouvelle-Guinée prévoit rendre inaccessible la plateforme Facebook pendant un mois dans le cadre d'une expérience pour prévenir un abus systématique de ce réseau social.

C'est le ministre des Communications Sam Basil de la Papouasie-Nouvelle-Guinée qui a annoncé une «pause» de Facebook afin de mener une étude sur ce réseau social par l'entremise de l'Institut de recherche national.

«Cette pause va permettre de collecter de l'information pour identifier des utilisateurs qui se cachent derrière de faux comptes, qui téléchargent des images pornographiques et d'autres qui mettent en ligne de fausses informations sur Facebook, lesquels seront ensuite passés au crible et retirés», dit le ministre.

«De cette façon de véritables personnes dotées de véritables identités pourront utiliser le réseau social de manière responsable».

La Papouasie-Nouvelle-Guinée n'est pas le premier pays à bannir Facebook, d'autres pays comme l'Iran, la Chine ou la Corée du Nord ont aussi restreint l'accès pour des motifs de censure et de contrôle des communications.

Mais dans le cas de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, c'est la première fois qu'un pays entier impose une durée limitée à l'accès Facebook à des fins d'études.

Les dates n'ont pas encore été fixées par le petit pays, mais le gouvernement ne ferme pas la porte à l'idée de créer son propre réseau social national pour mieux desservir ses citoyens.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos