André Boily
Agence QMI

Les réseaux sociaux détruisent la société selon un ancien VP de Facebook

Les réseaux sociaux détruisent la société selon un ancien VP de Facebook

Chamath Palihapitiya (Flickr - Wikipédia)

André Boily

Une tuile est tombée sur Facebook aujourd'hui. Un de ses anciens vice-présidents a affirmé que les réseaux sociaux détruisent la société, rien de moins! «Nous avons créé les outils pour détruire le tissu social et le fonctionnement de la société.»

Cette tuile s'appelle Chamath Palihapitiya, un ancien directeur de Facebook qui s'était joint au réseau social de Zuckerberg en 2007 pour ensuite gravir les échelons jusqu'au poste de vice-président responsable de la croissance de

En entrevue hier à l'école de commerce de l'université Stanford, M. Palihapitiya a affirmé qu'il se sentait «profondément coupable» et qu'il «avait (chez Facebook) créé des outils qui sont en train de détruire le tissu social à la base du fonctionnement de la société».

Prendre congé des réseaux sociaux

Il est allé jusqu'à recommander aux gens de prendre un sérieux congé (hard break) des réseaux sociaux.

Ses propos ne visent pas seulement son ancienne société, Facebook, mais l'ensemble des réseaux sociaux.

«Les doses de dopamines sociales rapides que nous avons créées détruisent le fonctionnement de la société», en référence aux likes, «coeurs» et autres signes d'approbation des interactions typiques des plateformes de réseau social. «Il n'y a aucun discours civilisé ni coopération, mais la désinformation et les faussetés dominent».

Tromper de larges pans de la société

Le problème n'est pas concentré aux États-Unis, mais globalement dit-il. Tout récemment, un canular lancé sur les réseaux sociaux en Inde s'est soldé par le lynchage de sept personnes tout à fait innocentes.

Dans une situation «poussée à l'extrême, des intervenants malveillants pourraient manipuler de larges pans de gens pour faire ce que vous voulez. C'est très néfaste.»

Palihapitiya va jusqu'à interdire ses enfants d'utiliser Facebook (aren't allowed to use that shit, pour être précis), lui-même n'en fait qu'une utilisation parcimonieuse.

L'ex-cadre de Facebook dirige sa propre firme de capital de risque, Social Capital, qui se concentre sur le financement de sociétés dans les secteurs de la santé et de l'éducation.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos