Agence QMI

Cyberintimidation: les dangers des réseaux sociaux en une photo

BEAUHARNOIS - Afin de sensibiliser ses élèves aux dangers des réseaux sociaux, une stagiaire en éducation spécialisée à Beauharnois, en Montérégie, a décidé de publier une photo sur sa page Facebook afin de voir la vitesse à laquelle elle pouvait voyager.

«Pour mon stage, j'ai un programme de prévention à monter et j'ai choisi l'intimidation et la cyberintimidation parce qu'il n'y a rien de plus actuel», a-t-elle précisé en entrevue à LCN.

Sur la photo, qu'elle a mise en ligne mardi, on la voit tenir une pancarte sur laquelle elle a inscrit un long message.

«Bonjour à tous, mon nom est Camille Deschamps. Je suis TES [technicienne en éducation spécialisée] dans une école secondaire. Comme plusieurs l'ont fait par le passé, j'aimerais montrer à mes jeunes jusqu'où peut aller une photo sur les réseaux sociaux. Écrivez dans les commentaires d'où vous venez et partagez», peut-on lire.

Bonjour à tous, Dans le cadre d'un projet de prévention sur les réseaux sociaux, nous voulons voir la vitesse à...

Posté par Camille Deschamps sur 22 mars 2016

Partagée plus de 23 000 fois, la publication a fait le tour du monde et a été vue autant au Québec et en France qu'en Suisse et en Chine.

«C'est fou ce qui se passe et je trouve ça important de leur en parler alors déjà il y a un impact sur les autres, moi je visais mes six jeunes principalement, mais finalement j'ai un public beaucoup plus large», a-t-elle lancé, tout sourire.

Des enseignants l'ont même contactée afin d'utiliser sa photo dans le cadre de leur cours.

«Je suis très fière et je suis fière de mes élèves, on a de belles discussions ensemble, ils sont allumés», a ajouté l'étudiante.

Selon Camille Deschamps, une longue exposition ou un cours complet sur la cyberintimidation n'auraient jamais eu le même impact qu'une simple photo publiée sur Facebook.

«C'est plus concret pour eux, j'ai beau leur dire, mais ils ne comprennent pas les impacts, ils ne le voient pas à long terme. Là ils voient les ‘'like'' et les commentaires monter», a-t-elle conclut.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos