Agence QMI

Harcèlement sur Twitter: il est déclaré non coupable

Harcèlement sur Twitter: il est déclaré non coupable

Photo Reuters

TORONTO - Un homme a été déclaré non coupable de harcèlement vendredi matin à Toronto, dans ce qui pourrait être le premier procès canadien pour harcèlement criminel sur Twitter, a rapporté vendredi le Toronto Star.

Le Torontois Gregory Alan Elliott, 54 ans, faisait face à deux chefs d'accusation pour harcèlement envers deux femmes sur le réseau social.

Les deux plaignantes, Stephanie Guthrie et Heather Reilly, ont dit craindre pour leur sécurité à la suite des messages échangés avec l'accusé. Les deux activistes ont déclaré croire qu'Elliott continuait de les scruter sur le réseau social même si elles l'avaient bloqué. Il continuait de leur adresser des messages et d'utiliser des mots-clics qu'elles verraient, ont-elles dit lors du procès.

Selon l'avocat de la défense, l'accusé n'aurait jamais été menaçant envers les deux femmes et ne leur aurait jamais envoyé de gazouillis à caractère sexuel. L'argument de la liberté d'expression a aussi été invoqué.

Pendant le procès, Mme Guthrie a souligné que c'est notamment le volume des messages qui l'a effrayée. «C'est son obsession qui m'a fait devenir craintive, a-t-elle dit. Dans certains cas, le contenu ainsi que la fréquence étaient effrayants.»

Elliott a été arrêté en novembre 2012 à la suite des plaintes des deux activistes.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos