28 février: journée mondiale sans Facebook

Cyberdépendance

 Photo Karen Bleier / AFP


Catherine Beaumier Lacroix

MONTRÉAL – Le 28 février, c’est la journée mondiale sans Facebook, une initiative lancée il y a trois ans, qui peine pourtant à obtenir un réel engagement auprès de la planète web sociale.

Tout laisse croire que cette initiative aurait été instaurée pour lutter contre la cyberdépendance, ainsi que pour protester contre la publicité intrusive camouflée en information, dont certains internautes accusent Facebook.

L'auteur derrière la mise en place de cette journée dédiée à bannir le géant social pendant 24 heures ne s'est jamais dévoilé au grand jour et n'a jamais été confirmé. Par contre, la journée mondiale sans Facebook est désormais répertoriée sur le site journee-mondiale.com.

Il est vrai que les médias sociaux ont radicalement transformé le concept d'amitié pour de nombreuses personnes. Par contre, ils ont certainement permis à plusieurs de s'ouvrir davantage sur le monde et de créer des liens.

Les questions à se poser

Facebook représente-t-il d'office un danger pour la vie sociale «non virtuelle» de l'utilisateur?

Facebook contrevient-il réellement à la vie privée de ses membres?

Facebook expose-t-il ses membres à de la publicité intrusive?

Le problème est-il directement lié à Facebook ou ne viendrait-il pas plutôt de l'utilisation faite par chaque individu, et ce, pour tous les types de réseaux sociaux?

Jeudi, la page Facebook de Canoe.ca ne participera pas à la journée mondiale sans Facebook. Alors vous pourrez toujours continuer à suivre l'actualité de la journée avec nous.


Vidéos

Photos