Les médias sociaux créeraient un faux sentiment de contact humain

Enquête

 Photo olly - Fotolia

MONTRÉAL - Une nouvelle enquête portant sur divers aspects de la vie au Québec, indique que les trois quarts des Québécois ont une dépendance à l'internet et que les médias sociaux ont un effet plutôt négatif sur les rapports humains.

Aussi sur Canoe.ca:

Découvrez le vrai visage des hommes québécois

Selon l'enquête, 74 % des utilisateurs de l'internet consultent les médias sociaux au moins chaque semaine et 32 % quotidiennement.

Pas moins de 47% des répondants estiment que les médias sociaux sont en train de modifier de façon négative les rapports entre les gens, et ce taux grimpe à 52% dans trois régions: la Côte-Nord, Chaudière-Appalaches et les Laurentides.

Une grande majorité des participants (78 %) estiment que les médias sociaux donnent un faux sentiment de relation humaine et 48 % d'entre eux croient qu'ils augmentent l'écart entre les générations. Les personnes plus âgées (60 ans et plus) sont plus portées à croire que les médias sociaux creusent le fossé, bien qie les plus jeunes qui estiment le contraire.

Par ailleurs, 51 % des Québécois sont d'avis que les médias sociaux aident à lutter contre la solitude.

Cela dit, 78 % des participants ont affirmé que les médias sociaux n'ont pas eu d'effet négatif sur leur propre existence. Toutefois, 37% des Québécois sont d'avis que les émissions télévisées d'affaires publiques et les bulletins de nouvelles accordent une trop grande importance aux nouvelles véhiculées par les médias sociaux. Ce taux augmente à 50% chez les 60 ans et plus.

La presque totalité (92 %) des participants ont indiqué qu'ils souffraient d'une forme de dépendance quelconque: l'internet (73 %), la télévision (64 %), la caféine (49 %), le sexe (49 %), l'alcool (29 %) et la cigarette (20 %).

En ce qui concerne l'environnement, 76 % des personnes sondées craignent sérieusement que les changements climatiques aient un impact sur leur qualité de vie dans les dix prochaines années. La majorité d'entre eux croient par contre qu'il est encore possible de renverser le phénomène.

Les hommes consultés aiment leur propre corps plus que les femmes (69 % contre 57 %). Ils sont moins nombreux toutefois à croire à la vie après la mort (46 % contre 53 %).

Les résultats de la quatrième édition de ce sondage Léger Marketing commandé par Hebdos Québec intitulé «Découvrez le vrai visage du Québec» ont été révélés mercredi. En plus des médias sociaux, les thèmes de l'environnement, la beauté et le vieillissement, les styles de vie et la famille ont été abordés auprès des milliers de personnes qui ont pris part à l'enquête.

Le sondage a été effectué auprès de 22 000 personnes adultes sur l'internet entre le 12 juillet et le 10 septembre 2012. La marge d'erreur totale est de 0,71 %, 19 fois sur 20.


Vidéos

Photos