11 universités se sont livré une bataille robotisée

Jeux

 Photo Emmanuel Delacour / Agence QMI


Emmanuel Delacour

MONTRÉAL – Onze universités du Québec se sont livré une bataille féroce dimanche au Centre de sciences de Montréal. Toutefois, les champions n’étaient pas des boxeurs, mais plutôt d’ingénieux petits robots.

Point culminant de la compétition des Jeux de génie du Québec, «La Machine» est un parcours à obstacles créé tout spécialement pour ces engins robotisés.

«Il s’agit d’une des compétitions les plus prestigieuses d’ingénierie au Québec», a expliqué Gabrielle Gauthier-Melançon, porte-parole pour les Jeux de génie et étudiante à Polytechnique Montréal.

Les onze équipes, chacune formée de cinq étudiants, ont conçu une machine qui devait effectuer plusieurs tâches, comme ouvrir une barrière, déplacer des objets et en faire tomber d’autres.

Le tout s’est effectué cette année sur un parcours monté sur rails, complexifiant la tâche aux ingénieurs en devenir.

«Le plus difficile a été de créer un mécanisme pour ouvrir la barrière», a souligné Alexandre Marcotte, étudiant en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke. Ses collègues et lui ont par ailleurs eu quelques sueurs froides juste avant le jour de la compétition ultime.

«On a eu les plans du parcours en septembre et notre modèle fonctionnait bien sur la version en laboratoire, mais rien ne fonctionnait quand on a essayé sur le vrai parcours, a confié l’étudiant. On a passé la dernière journée à ajuster notre robot.»

Les participants venus de différents programmes ont aussi eu à partager leurs expertises, les connaissances en informatique, en mécanique et en électrique étant nécessaires pour créer un robot fonctionnel.


Vidéos

Photos