André Boily
Agence QMI

Étude : parents et adolescents rivés à leurs smartphones

Étude : parents et adolescents rivés à leurs smartphones

Dépendance aux téléphones intelligents et à leurs applications et autres plateformes sociales

André Boily

Selon une étude, non seulement les parents se disent préoccupés par tout le temps passé en ligne de leurs enfants sur leurs téléphones intelligents, mais aussi par leurs propres abus de connectivité.

Selon une étude américaine mise en ligne hier par le Centre de recherche Pew, les adolescents sont «hyperconnectés» à leurs téléphones intelligents, mais bien des parents éprouvent des problèmes similaires.

Plus précisément, les deux tiers des parents sont inquiets par le temps que leurs enfants ou adolescents passent devant l'écran de leurs appareils mobiles; téléphones intelligents ou tablettes. Un autre tiers ont exprimé leur inquiétude à propos de leur propre temps passé en ligne.

Plus de la moitié des ados interrogés ont affirmé que leurs parents étaient distraits par leurs appareils sans fil quand ils tentaient d'avoir une conversation avec eux.

Déjà connectés au réveil chaque matin

Qualifiés d'hyperconnectés par les auteurs de l'étude, les trois quarts des adolescents vérifient les messages et notifications sur leur téléphone dès le réveil. À un taux moindre, 57 %, les parents font de même chaque matin. Des statistiques qui viennent renforcer la notion de dépendance des appareils mobiles et des réseaux sociaux qui font que les gens sont rivés à leur écran.

Comme l'affirme le professeur de pédiatrie Donald Shifrin, de l'université de Washington, appelé à commenter les statistiques de l'étude, «les enfants ne font pas toujours ce que nous leur disons, mais ils font ce que nous (parents) faisons».



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos