Michel Munger
Agence QMI

Vidéotron, seul acheteur pour Wind et Mobilicity?

Vidéotron, seul acheteur pour Wind et Mobilicity?

Photo Fotolia

Michel Munger

MONTRÉAL - Vidéotron pourrait être le seul acheteur en piste pour les fournisseurs de mobile en difficulté Wind Mobile et Mobilicity.

La société néerlandaise VimpelCom aimerait vendre Wind Mobile et sortir du Canada. Elle pourrait toutefois accepter un compromis, rapporte l'analyste en télécoms Dvai Ghose, du gestionnaire de patrimoine Cannacord.

Dans une note envoyée aux investisseurs, M. Ghose rapporte que la direction a fait le point là-dessus en conférence téléphonique mercredi. Elle n'a pas exclu l'idée d'échanger Wind contre une participation dans un autre fournisseur de sans-fil.

Les options sont limitées, fait savoir M. Ghose. «Avec les joueurs nationaux qui se font empêcher d'acheter les nouveaux entrants par les autorités réglementaires [...] Vidéotron est le seul acquéreur évident pour Wind et Mobilicity.»

«Québecor, avance-t-il, pourrait bien être en train de discuter avec VimpelCom».

Contactée par Argent, Québecor a préféré ne pas commenter le dossier.

Wind Mobile a vu sa valeur radiée des livres de VimpelCom et elle a refusé de participer aux dernières enchères de spectre sans fil. Elle compte plus de 700 000 abonnés.

Une autre cible possible de rachat est Mobilicity. Le gouvernement fédéral a refusé sa vente à Telus à deux reprises.

D'autre part, Québecor a mis la main sur 233 millions $ de spectre de haute qualité lors des dernières enchères au fédéral.

L'analyste Dvai Ghose ne croit toutefois pas qu'une expansion nationale de sans-fil est une bonne idée.

«Vidéotron n'a pas d'avantage concurrentiel évident en dehors du Québec, écrit-il. Le spectre de 700 MHz que Vidéotron a acheté ne peut pas être déployé pour deux à trois ans en raison de la compatibilité avec les réseaux CDMA et HSPA.»

Selon M. Ghose, l'entreprise aurait avantage à améliorer sa part de marché de 10 % et la facture moyenne par client de 40 $.

«Vidéotron, dit-il, devrait se concentrer sur le sans-fil au Québec et se battre contre la menace de la télé IP de Bell, et non prendre de l'expansion de façon nationale.»



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos