Avec RelaxNews
Agence QMI

Dates clés de l'histoire de BlackBerry

Avenir incertain - Dates clés de l'histoire de BlackBerry

Lancement de BlackBerry 10 et présentation des téléphones Z10 et Q10.Photo Aude Boivin Filion / Agence QMI


Avec RelaxNews

MONTRÉAL – Il y a dix ans, BlackBerry avait tout pour conquérir le marché de la téléphonie mobile. Aujourd’hui, l’entreprise est prête à se vendre au plus offrant, à fusionner ou à fermer son capital pour éviter la débâcle. Récit d’un triomphe et d’un déclin.

Aussi sur Canoe.ca:

1984. L'entreprise Research in Motion (RIM) voit le jour à Waterloo (Ontario). Cofondateurs: Mike Lazaridis et Jim Balsillie.

Années 1990. RIM développe des systèmes de transmission de données sans fil.

1999. Lancement du premier BlackBerry, le RIM 950, , un pager à destination des cadres dynamiques capable de lire et d'envoyer des courriels. RIM est introduite au Nasdaq. Les différents modèles de BlackBerry seront prisés non seulement par le grand public, mais aussi par nombre de gens d'affaires, de politiciens et de personnalités publics, ce qui assurera à la marque une formidable publicité gratuite.

2000. Lancement du BlackBerry 5790, le premier à adopter ce nom.

2001. RIM lance son premier appareil permettant de téléphoner, le BlackBerry 5810, un modèle qui est également le premier exporté hors des frontières de l'Amérique du Nord. Cette réussite sera assombrie par une bataille juridique avec le holding américain NTP, pour violation de brevets.

23 octobre 2003. Sortie du BlackBerry 7200, son premier téléphone à écran couleur.

2006. Le litige avec NTP est réglé à l'amiable après avoir été porté en appel devant la Cour Suprême des États-Unis. RIM accepte de verser 612,5 millions$US à RIP. L'entreprise de Waterloo l'a échappé belle, car la justice américaine aurait pu la condamner à interrompre son service aux États-Unis.

2007. Apple dévoile son téléphone mobile, le iPhone. Le nouvel appareil gruge les parts de marché du BlackBerry, chef de file du marché américain.

2008. RIM revendique 25 millions d'utilisateurs dans le monde. Sa renommée est alors à son apogée, le nouveau président des États-Unis Barack Obama affirmant même ne pas pouvoir se passer de son BlackBerry, même une fois élu.

Google se lance dans la téléphonie mobile (avec le système d'exploitation Android). Avec la concurrence du iPhone, c'est le début de la fin de l'hégémonie du BlackBerry.

2010. RIM passe de la quatrième à la cinquième position sur le palmarès mondial des géants du téléphone mobile, derrière Apple.

2011. Le lancement de la tablette tactile BlackBerry PlayBook est un échec. Les utilisateurs du BlackBerry doivent endurer une importante panne de serveurs, du 10 au 13 octobre. RIM subit une perte de 125 millions$US au dernier trimestre et doit remercier 10% de ses employés.

2012. En janvier, des résultats financiers désastreux obligent Mike Lazaridis et Jim Balsillie à quitter leurs fonctions de directeur général et président du conseil d'administration de RIM.

Janvier 2013. Lancement décevant du système d'exploitation BlackBerry 10 et du premier téléphone à écran tactile de la marque, le Z10. Research in Motion annonce un changement de nom, elle s'appelle désormais BlackBerry.

Pour beaucoup d'observateurs, il s'agit du lancement de la dernière chance pour l'entreprise.

14 mai 2013. Signe des temps, le messenger de BlackBerry, BBM, est désormais multiplateforme et disponible sous Android et iOS.

Août 2013. BlackBerry n'occupe plus que 3% du marché des téléphones dits intelligents. Au Nasdaq et à la Bourse de Toronto, l'action valait un sommet de 148$ en 2008; elle est descendue sous la barre des 9$ au début du mois d'août 2013. La capitalisation boursière représente environ 4,8 milliards$ aujourd'hui, comparativement à 84 milliards$ en 2008.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos