À peine commercialisé, le BlackBerry Z10 enflamme le web

Prix gonflés - À peine commercialisé, le BlackBerry Z10 enflamme le web

Le Z10 de BlackBerry, le premier téléphone de l'entreprise roulant sous BB10 à être commercialisé.Photo BlackBerry

MONTREAL - Alors même que leur commercialisation n'a pas débuté en dehors du Royaume-Uni, plusieurs téléphones Z10, présentés mercredi par le groupe canadien BlackBerry, sont déjà en vente sur internet où ils se négocient au double voire au triple de leur prix de vente attendu.

La plupart des vendeurs disent avoir obtenu l'appareil tactile lors du lancement qui s'est tenu à New York, mais aussi à Toronto, Dubaï, Londres et Johannesburg.

Tous les participants à ces événements s'étaient vu remettre un Z10, qui devrait être vendu 150$ avec abonnement ou 599$ sans, au Canada, le 5 février. Aux États-Unis, sa commercialisation est attendue à partir de la mi-mars.

Mais sur le site de commerce en ligne eBay, les annonces s'envolent dès à présent jusqu'à 3000$ pour deux Z10 blancs «très rares», selon un vendeur britannique.

Un autre dit avoir assisté à l'événement new-yorkais. Le téléphone qu'il vend, écrit-il, «a été donné à un public trié sur le volet qui a pu rencontrer le PDG (de BlackBerry, Thorsten Heins)». Quatorze personnes ont déjà participé à cette enchère, qui s'achève le 7 février et valorise le Z10 à 1775$.

En moyenne, les annonces tournent autour de 1100$.

Légèrement plus long et large que l'iPhone 5, et doté d'un clavier tactile et non plus physique, le Z10 est disponible au Royaume-Uni depuis jeudi.


Vidéos

Photos