RIM lance le BlackBerry 10

Cette semaine - RIM lance le BlackBerry 10

RIM tentera de relancer son célèbre téléphone cellulaire, éclipsé par l'iPhone d'ApplePhoto Mike Hensen / Agence QMI


Jennifer O'Brien

LONDON, Ontario - C'est une semaine cruciale qui s'annonce pour la compagnie canadienne Research in Motion (RIM), qui lancera mercredi son nouveau BlackBerry 10.

RIM tentera de relancer son célèbre téléphone cellulaire, éclipsé ces dernières années par l'iPhone d'Apple et d'autres appareils Android.

Mais convaincre les consommateurs que le BlackBerry 10 est mieux que les autres ne sera pas facile. La compagnie a déjà été très critiquée pour avoir conçu un BB10 avec écran tactile. Ce choix, qui risque de plaire aux détenteurs d'appareils iPhone et Samsung, pourrait bien rebuter les fidèles du BlackBerry, qui ont été habitués à utiliser le clavier traditionnel. Néanmoins, RIM a promis qu'une version avec clavier serait disponible sous peu.

«Ce sera très long avant que RIM regagne les parts de marché qu'elle a perdues, et reste à voir si elle peut y arriver», a affirmé Marc Saltzman, un expert en technologies et journaliste indépendant basé à Toronto.

Lancé en 2003 et présenté comme le cellulaire par excellence pour les gens d'affaires, BlackBerry a fait exploser l'industrie numérique à Kitchener-Waterloo et attiré toutes sortes d'investisseurs dans la région.

Mais, au fur et à mesure que la compétition s'est accentuée, la compagnie «s'est assise sur ses lauriers», selon Saltzman, et a pratiquement été écrasée par ses compétiteurs qui ont offert aux consommateurs une meilleure capacité vidéo, une tonne d'applications et plus de plaisir.

«BlackBerry a toujours été un bon appareil pour les affaires, très sécuritaire, mais maintenant que plusieurs entreprises laissent leurs employés utiliser leur propre téléphone cellulaire au bureau, les consommateurs ont tendance à choisir un appareil qui peut faire davantage, a indiqué Sean O'Dwyer, un programmeur de logiciels friand de technologies. RIM doit impressionner le consommateur moyen. Elle doit lui donner une raison d'acheter le BlackBerry même pour un enfant.»

Vidéos

Photos