Samsung a creusé l'écart sur la concurrence en 2012

Étude en mobilité - Samsung a creusé l'écart sur la concurrence en 2012

Photo AFP / JUNG YEON JE

NEW YORK - Le groupe sud-coréen Samsung a creusé l'écart avec ses concurrents cette année tant dans les téléphones intelligents que sur l'ensemble du marché mondial des téléphones portables, selon des estimations mardi du cabinet de recherche IHS iSuppli.

Pour les seuls téléphones intelligents, Samsung devrait avoir fabriqué 28% des unités vendues en 2012, contre 20% pour le groupe informatique américain Apple qu'il ne dépassait que d'une tête l'année dernière (20% contre 19%).

Les suivants, le Finlandais Nokia, le Taïwanais HTC et le fabricant canadien du Blackberry RIM, sont très loin derrière, avec 5% de part de marché (contre respectivement 16%, 9% et 11% en 2011).

Sur le marché des téléphones portables pris dans son ensemble, Samsung a vu sa part passer de 24% à 29% depuis l'année dernière, délogeant ainsi Nokia de la première place mondiale qu'il occupait depuis 14 ans: le Finlandais est tombé en un an de 30% à 24%.

Apple reste troisième avec 10% des téléphones vendus (contre 7% en 2011), suivi par le chinois ZTE (stable à 6%) et le sud-coréen LG (passé de 6% à 4%).

«Les succès de Samsung et les difficultés de Nokia cette année ont été entièrement déterminés par leurs fortunes divergentes dans les téléphones intelligents», qui sont le segment du marché des téléphones portables affichant la plus forte croissance, souligne Wayne Lam, un analyste d'IHS cité dans le communiqué.

Et dans les téléphones intelligents eux-mêmes, le Sud-coréen a bénéficié de son large éventail de produits à tous les prix, qui lui permet «de toucher un public plus large que la ligne d'iPhones d'Apple limitée au haut de gamme», note le cabinet.


Vidéos

Photos