iPhone 5: promis à un bel avenir, mais Apple devra innover

Concurrence - iPhone 5: promis à un bel avenir, mais Apple devra innover

L'iPhone 5, à droite, face à l'iPhone 4S.Photo AFP


Hiroshi Hiyama

TOKYO - L'iPhone 5 semble promis à un bel avenir, notamment au Japon où les consommateurs devraient bien accueillir ses améliorations pratiques, mais Apple devra sortir un produit autrement plus innovant s'il veut rester en tête du peloton, préviennent des analystes.

Ce nouveau téléphone intelligent sera compatible avec la norme de téléphonie mobile de dernière génération LTE (proche de la 4G), ce qui permettra aux opérateurs d'augmenter leurs tarifs et donc leurs revenus.

«Le nouvel iPhone sera le téléphone intelligent d'Apple le plus vendu», prévoit la firme de consultants Ovum.

Mais malgré quelques améliorations sur certains logiciels et applications, l'appareil lui même ne change pas beaucoup et son système d'exploitation commence à dater, soulignent des experts.

«Si Apple ne revoit pas son système d'exploitation et sa plateforme logicielle correspondante dans les deux ans, il pourrait se retrouver dans la position actuelle de Nokia et RIM... avec des smartphones dépassés», ajoute Ovum.

Au Japon, la firme à la pomme pourrait en outre ne pas bénéficier, en tous cas au début, de l'apport de la LTE. Les deuxième et troisième opérateurs nippons - KDDI et Softbank - qui ont l'exclusivité sur la distribution des produits Apple ne disposent pas encore de réseau compatible avec cette norme.

D'après l'agence Dow Jones Newswires, ces deux prestataires ont promis de lancer cet automne des réseaux adaptés à cette génération, au débit d'information plus rapide, mais sans fournir de date.

Le principal opérateur nippon, NTT Docomo, exploite déjà un réseau proche de la 4G mais ne vend pas de produits Apple. Il met l'accent sur les téléphones intelligents utilisant le système Android de Google, comme les Galaxy de Samsung.

Un pouvoir d'attraction à renouveler

Heureusement pour Apple, son image de marque est suffisante au Japon pour que son nouveau bébé soit promis à un bel avenir. De nombreux clients sont attendus le 21 septembre, jour de la sortie simultanée du produit au Japon et dans sept autres pays asiatique, européens et américains plus Hong Kong.

Quelque 28,7% des téléphones intelligents vendus au Japon sont de marque Apple qui est en tête dans l'archipel devant Samsung, à l'inverse du reste du marché mondial où le géant sud-coréen devance son concurrent américain.

«Le nouvel iPhone comporte de nombreuses petites améliorations, du côté de l'application de visioconférence, du système de cartographie et de l'assistant à commande vocale, entre autres», souligne Koki Shiraishi, de la maison de courtage Daiwa Securities.

Ces retouches pourraient aider Apple sur un marché japonais en plein essor, où seuls 22,5% des téléphones portables en circulation sont des téléphones intelligents selon une étude datant de mars.

Le bon accueil prévisible de l'iPhone 5 pourrait même entraîner des ruptures de stock, prévient Michito Kimura, analyste du marché chez IDC Japan.

«Une pénurie d'approvisionnement en composants essentiels, comme les semi-conducteurs, pourrait stopper les livraisons de téléphones haut de gamme», précise-t-il.

Mais au-delà de ce succès attendu, largement basé sur ses triomphes précédents, Apple pourrait avoir à surprendre davantage la prochaine fois.

«L'iPhone a redéfini la catégorie "téléphone intelligent" en 2007. Apple ne peut toutefois s'en remettre à ce passé pour garantir la suite ni compter sur des procès pour garder ses concurrents à distance», estime Adam Leach d'Ovum.

Apple mène une guerre judiciaire à Samsung dans de nombreux pays, accusant des appareils de la série Galaxy d'avoir plagié son iPhone.

«Sans l'innovation perpétuelle à laquelle nous a habitué Apple, l'entreprise risque de perdre de son pouvoir d'attraction vis-à-vis des consommateurs», avertit l'analyste.


Vidéos

Photos