Le «téléphone social» d'INQ arrive au Canada

INQ Chat 3G - Le «téléphone social» d'INQ arrive au Canada

L’appareil INQ Chat 3G sera bientôt offert sur le réseau de Telus et de sa marque à rabais Koodo.


Michel Munger

Une entreprise de Hong Kong estime qu’elle lancera une révolution au Canada en offrant dès aujourd’hui un téléphone abordable conçu pour les réseaux sociaux.

C’est l’appareil INQ Chat 3G qui sera bientôt offert sur le réseau de Telus et de sa marque à rabais Koodo. INQ est une filiale de la société Hutchison Whampoa Limited.

Le téléphone intelligent coûtera 179,99$ si acheté sans contrat. Il sera offert gratuitement à ceux qui signeront une entente de deux ou trois ans avec un forfait d’au moins 50$ par mois.

Sur son site Web, Telus s’amuse à qualifier cet appareil de «téléphone de réseautage social idéal pour ceux qui n'ont pas de bouton d'arrêt».

En effet, INQ vise la plus jeune génération de Canadiens qui utilise les sites Facebook et Twitter comme principal mode de communication avec autrui.

Contrairement aux téléphones conçus pour les conversations vocales et les textos, INQ dit produire le sien pour se concentrer sur l’utilisation presque continue des médias sociaux.

Ainsi, Facebook se retrouve en écran d’accueil et les applications à vocation sociale sont toujours actives. On minimise le nombre d’étapes pour se brancher aux réseaux, un problème que les utilisateurs de BlackBerry et iPhone connaissent bien.

L’observateur averti sait toutefois que cibler les réseaux sociaux n’est pas une idée complètement neuve au Canada. Par exemple, Rogers (RCI.B) offre des forfaits où l’accès est illimité pour Facebook, Twitter et la messagerie Web. Même chose du côté des appareils, le Sony Ericcson Xperia portant beaucoup d’attention au réseautage en ligne.

Qu’en pense Boris Ung, gestionnaire de projets en médias sociaux pour l’agence Ressac Média ?

Concernant les habitudes d’utilisation, il croit que l’on vise la bonne cible. «Ce n’est même pas un téléphone où l’on propose les appels en avant-plan. Il se différencie des autres car sa priorité numéro un est d’aller sur Twitter et d’aller sur Facebook.»

«A priori, ajoute M. Ung, un iPhone peut faire les mêmes choses mais INQ l’offre ficelé à un prix abordable au public cible des jeunes influenceurs. Les forfaits de données associés à l’achat d’un iPhone sont moins intéressants pour ce public-là.»

Ce que Boris Ung remarque, c’est l’appât tendu avec les forfaits de données. Telus demande 15 $ mois pour 50 mégaoctets, tandis que Koodo exige seulement 10 $ pour la même quantité.

«Ils offrent un coût d’entrée très bas pour un forfait assez limité, fait remarquer M. Ung. Je suis pas mal certain qu’ils sont confiants d’obtenir plus de sous quand les jeunes auront déjà dépassé leur limite de données. Si on écoute des vidéos sur Facebook, on peut dépasser le forfait.»

En téléphonie mobile, c’est justement la consommation au-delà du plafond fixé qui finit par coûter cher...


Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos