André Boily
Agence QMI

Faire de l'appli Uber le carrefour de tous vos déplacements

Faire de l'appli Uber le carrefour de tous vos déplacements

Uber

André Boily

Les déplacements en ville s'effectuent à travers plusieurs moyens de transport, et hormis les transports en commun, Uber les veut tous, des taxis aux vélos pour rivaliser avec les voitures personnelles coûteuses tant à l'achat qu'à l'utilisation. Au centre des transports, l'application Uber.

D'un côté, il y a ceux qui veulent tous nous transporter dans un système unique et public (autobus et métros) et, de l'autre, ceux qui veulent nous offrir une multitude de moyens de transport individualisés, toujours pour détrôner les voitures particulières.

À l'image du transport intermodal qui prévaut dans le transport des marchandises (trains, navires, semi-remorques, véhicules de livraison), Uber veut appliquer le même principe pour le transport des personnes. Au coeur de tous ces moyens de transport, l'application mobile Uber que des millions d'utilisateurs ont téléchargée dans leur téléphone intelligent.

En avril, Uber a fait l'acquisition de JUMP au coût de 200 M $US, une jeune entreprise de partage de vélos. Son concurrent Lyft s'y est déjà lancé. Derrière cet achat, la volonté d'attirer les utilisateurs de l'appli Uber par diverses options de transports : où que vous alliez, l'application Uber peut vous y mener.

Si pareille offre risque de prendre du temps de ce côté-ci de la frontière à cause de notre climat, aux États-Unis, où l'on peut rouler en deux-roues 12 mois sur 12, Uber a beau jeu puisque les transports en commun sont déficients, sinon inexistants, sans oublier les millions de voitures particulières qui engorgent les centres-ville.

En plus de l'acquisition de JUMP, Uber a ajouté la société Lime à son tableau de chasse. Cette dernière se spécialise dans la location de scooters électriques. Avec Uber Rent, il est possible de louer des voitures là où le service est offert. Si la réponse du public est solide, la fonction Uber Rent sera étendue à l'échelle des États-Unis. Pour se connecter aux services publics, Uber a scellé un partenariat avec Masabi, une plateforme mobile de billets de transport public, pour l'intégrer dans son l'application.

Si Uber a délaissé l'aventure des camions autonomes, la société voit grand pour nous déplacer.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos