André Boily
Agence QMI

Après 7 années de disputes légales, Apple et Samsung s'entendent

Après 7 années de disputes légales, Apple et Samsung s'entendent

Photo : iGadget

André Boily

Les géants Apple et Samsung sont parvenus à une entente qui a duré près de 7 années sur l'enjeu des brevets américains protégeant les téléphones intelligents qui ont littéralement conquis la planète.

Tout a commencé en 2011, quand le cofondateur d'Apple Steve Jobs a accusé les rivaux comme Samsung qui utilisaient le système Android d'une guerre sans merci si ces derniers copiaient le design du iPhone. Ce téléphone à écran tactile imaginé et conçu par Jobs, et lancé par Apple en 2007, était protégé par plusieurs brevets.

Sur plusieurs plans, l'iPhone d'Apple allait révolutionner le marché des cellulaires, lequel est devenu celui des téléphones intelligents par ses multiples applications que l'on télécharge à sa guise à partir d'une boutique en ligne. Des rivaux comme Samsung ont été très rapides pour s'adapter aux goûts du public, par contre d'autres comme la canadienne BlackBerry et la finlandaise Nokia ont trop tardé au point de voir leurs parts de marché fondre comme neige au soleil.

Plusieurs centaines de millions de dollars en frais juridiques plus tard, Samsung et Apple ont résolu aujourd'hui leur toute dernière dispute.

Samsung, Google, HTC...

En mai dernier, l'une d'elles a valu à Apple une victoire finale en cour de 539 millions de dollars sur Samsung qui s'en sort finalement mieux que le verdict de 1.05 milliard de dollars du tribunal fédéral de San José en Californie.

À propos de cette décision, Apple a soutenu que «peu importe le montant, ce verdict victorieux concernait davantage la valeur du travail et de l'innovation que celle de l'argent».

Le fabricant des iPhone a aussi sur son «tableau de chasse juridique» plusieurs règlements en sa faveur contre Google (concepteur du système Android) et HTC, le fabricant taiwanais. En 2014, Google s'est finalement entendu avec Apple pour mettre de côté leurs querelles respectives pour travailler à régler hors tribunal les disputes de brevets.

Les deux grandes technos, à la fois partenaires et rivaux, n'ont pas divulgué les termes de leur entente.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos